Recherche

Quelques conseils pour réaliser une opération mailing “hors normes”par Laurent Dunkelmann, chef de fabrication chez ETO (membre du SNCD)

Publié par le

















Prenons l'exemple d'un pli volumineux comprenant un échantillon alimentaire nécessitant une mise sous pli manuelle pour un envoi en nombre.

  • Imprimer

Les questions à se poser en amont de l'opération


La première est de bien cerner le planning de réalisation en fonction de la date de dépôt demandée par le client. En effet, la réalisation de cet envoi comprend plusieurs étapes de réalisation manuelle. Ensuite, il faut bien encadrer le budget, notamment la partie affranchissement qui peut représenter jusqu'à deux tiers du budget. Cela implique, en amont, une validation sur blanco avec le bureau de Poste du lieu du dépôt pour l'obtention des meilleurs tarifs d'affran-chissement. Puis valider les contraintes concernant les matériaux utilisés : s'assurer des diffé-rentes composantes de l'envoi (matières, grammages et finitions utilisés). Enfin trouver les fournisseurs adaptés, ayant les moyens physiques (surface pour stocker les éléments) et humains (effectif de main-d'œuvre pour respecter le planning) afin de répondre à cette demande.

Six grandes étapes dans la réalisation du dossier


Validation sur présentation des blancos du mailing auprès de La Poste pour les tarifs d'affranchissement. Fabrication des documents imprimés et personnalisés. Acheminement des différentes composantes du mailing chez le prestataire en conditionnement. Echantillonnage et mise sous pli manuelle. Conditionnement des packs en caisse, puis sur palette en respectant le tri du fichier (plan de palettisation). Acheminement vers un routeur qui appose la date de dépôt en jet d'encre sur le pack, afin de ne prendre aucun risque sur le jour de dépôt en flux tendus.

Cahier réalisé par Peggy Cardin