Recherche

Quand le conseil épouse la technologie

Publié par le

L'agence Kenya a intégré le groupe High Co. Leur objectif : bâtir le premier groupe indépendant de communication opérationnelle par croissance interne et externe.

  • Imprimer


Longtemps affiliées à des groupes publicitaires, certaines agences de communication opérationnelle cherchent de nouvelles voies. C'est ce qu'a fait dernièrement Kenya, qui a quitté FCB, dont elle était filiale depuis quelques années , pour rejoindre le groupe High Co, qui de son côté allie marketing et technologie (cartes à puces, système de scanning et de traitement informatique des données ). Après diverses propositions, l'agence a opté effectivement pour un choix "non-publicitaire". « Notre rapprochement constitue l'alliance du conseil et des nouvelles technologies. Nous proposons une offre nouvelle sur le marché », commente Eric Salomon, directeur associé de Kenya.

Nouvelle configuration du groupe


Selon les termes de l'accord, le groupe High Co a pris 100 % de Kenya, tandis que les managers de l'agence disposent d'une participation de 4 % dans la holding High Co. Dans ce nouvel ensemble, Kenya prend la direction du conseil stratégique et de la création, tandis que High Co continue de développer les activités de produits et de technologies. Côté organisation pratique, les équipes de High Co Paris et de Kenya sont regroupées dans le même immeuble, à Levallois-Perret. L'agence de communication opérationnelle aborde ainsi une nouvelle étape de son histoire. Créée en 1989 par Valérie Bagros et Eric Salomon, Kenya avait ensuite intégré le groupe FCB, qui possédait 53 % du capital de l'agence, le reste était détenu par six associés : les deux fondateurs, Pascal Guibert, Michel Wen, Florence Cotel et Martial Bouillol. L'enseigne (30 MF de marge brute en 1997) compte parmi ses clients principaux : Quick, Toshiba, Europcar, Mc Cain, l'Equipe, Hollywood Avec ce rachat, le groupe High Co pèse 100 MF de marge brute et rassemble 203 personnes (143 chez High Co et 60 chez Kenya). Le groupe nouvellement configuré ne compte pas en rester là. Au programme : l'intégration d'une société de multimédia, et d'une entreprise spécialisée dans les bases de données, d'ici à la fin de l'année.

SOPHIE MENSIOR

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Les difficultés qui touchent le secteur de la mode à petit prix (fermeture de nombreux magasins du groupe Vivarte, notamment) perdurent. L'enseigne [...]

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]

Undiz Academy : une campagne culottée pour recruter

Undiz Academy : une campagne culottée pour recruter

Undiz Academy : une campagne culottée pour recruter

Pas besoin de diplôme ou de savoir chanter pour participer à la Undiz Academy, un jeu de recrutement qui s'inspire de l'esprit "The Voice". [...]

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

So Press se décline dans la production publicitaire

So Press se décline dans la production publicitaire

So Press se décline dans la production publicitaire

Le groupe de presse à succès restructure son offre de contenu à destination des annonceurs à travers le lancement de Sovage et le rebranding [...]

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Le directeur général adjoint d'AccorHotels, responsable de la mutation digitale du groupe depuis près de trois ans, quittera ses fonctions pour [...]