Recherche

Procréa intègre de nouveaux métiers

Publié par le

Le groupe Procréa s'étoffe de deux nouvelles entités : Procréa Datamind, consacrée au traitement des bases de données, et Cont@ctis, à la gestion des contacts.

  • Imprimer


Fort de son expertise en termes de communication de marque avec Procréa Corporate et de relation clientèle avec Procréa Customer, le groupe de communication relationnelle a souhaité étendre son offre à deux nouvelles activités. Les bases de données, tout d'abord, avec la création de Procréa Datamind, une filiale dédiée au marketing de l'information, et les centres d'appels, grâce à Cont@ctis, un "centre de contacts multimédia". « L'intégration de nouveaux métiers au sein de l'agence répond à notre volonté d'apporter des solutions globales à nos clients », souligne Jean-Baptiste Millet, P-dg de Procréa. Celui-ci a investi 8 millions de francs dans Cont@ctis, filiale qu'il détient à 66 %, en association avec Jean Reignier, précédemment directeur commercial de Phonepermanence (Groupe Atos). Opérationnel depuis la mi-février, le centre de contacts est installé sur 1 000 m2 à Malakoff (Hauts- de-Seine) et comporte 150 positions multimédias. « Nous nous sommes appuyés sur des partenaires tels Cisco Systems et Matra Nortel Communications, afin d'apporter une offre de conseil en marketing téléphonique alliant un centre d'appels traditionnel et une plate-forme multimédia », explique Jean Reignier. Un investissement qui devrait générer un chiffre d'affaires de 30 millions de francs à la fin de l'année 2000, tandis que Procréa Datamind devrait atteindre les 15 millions de francs. Consacrée à la conception, la mise en place et la gestion de bases de données relationnelles, cette filiale est, quant à elle, détenue à 100 % par le groupe Procréa. Dirigée par Thierry Sollier, ancien directeur de Data Machine (La Machine à Vendre), l'entité a nécessité un investissement de 2 millions de francs et le recrutement de huit collaborateurs, dont Patrick Rousseau, ex-directeur des systèmes d'information en charge du développement chez D Technologies. « Nous avons débuté cette activité au mois de septembre 1999, avec pour objectif de privilégier nos clients actuels. Nous ne pensons pas, a priori, offrir des prestations d'hébergement pur, précise Jean-Baptiste Millet, ni pour l'instant nous livrer à la commercialistation d'adresses. » Aujourd'hui, le président de Procréa ne compte pas se limiter à ces quatre métiers. Il avoue réfléchir à une probable activité future de création de sites sur Internet.

Laurence Vielle

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Calendrier de l'Avent du marketer: start-up (J-18)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Laisser les enfants gérer leur budget : c'est le souhait de VeeCee. Le service n'est pas le seul à s'intéresser au marché d'une jeunesse de [...]

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Mardi 6 décembre, emarketing.fr et IBM ont organisé, à Paris, une matinée consacrée aux tendances du marketing digital. Parmi elles, la dark [...]

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

La maison de couture française vient d'ouvrir une double boutique éphémère située dans le quartier parisien du Marais, qui accueillera le public [...]