Recherche

Procréa intègre de nouveaux métiers

Publié par le

Le groupe Procréa s'étoffe de deux nouvelles entités : Procréa Datamind, consacrée au traitement des bases de données, et Cont@ctis, à la gestion des contacts.

  • Imprimer


Fort de son expertise en termes de communication de marque avec Procréa Corporate et de relation clientèle avec Procréa Customer, le groupe de communication relationnelle a souhaité étendre son offre à deux nouvelles activités. Les bases de données, tout d'abord, avec la création de Procréa Datamind, une filiale dédiée au marketing de l'information, et les centres d'appels, grâce à Cont@ctis, un "centre de contacts multimédia". « L'intégration de nouveaux métiers au sein de l'agence répond à notre volonté d'apporter des solutions globales à nos clients », souligne Jean-Baptiste Millet, P-dg de Procréa. Celui-ci a investi 8 millions de francs dans Cont@ctis, filiale qu'il détient à 66 %, en association avec Jean Reignier, précédemment directeur commercial de Phonepermanence (Groupe Atos). Opérationnel depuis la mi-février, le centre de contacts est installé sur 1 000 m2 à Malakoff (Hauts- de-Seine) et comporte 150 positions multimédias. « Nous nous sommes appuyés sur des partenaires tels Cisco Systems et Matra Nortel Communications, afin d'apporter une offre de conseil en marketing téléphonique alliant un centre d'appels traditionnel et une plate-forme multimédia », explique Jean Reignier. Un investissement qui devrait générer un chiffre d'affaires de 30 millions de francs à la fin de l'année 2000, tandis que Procréa Datamind devrait atteindre les 15 millions de francs. Consacrée à la conception, la mise en place et la gestion de bases de données relationnelles, cette filiale est, quant à elle, détenue à 100 % par le groupe Procréa. Dirigée par Thierry Sollier, ancien directeur de Data Machine (La Machine à Vendre), l'entité a nécessité un investissement de 2 millions de francs et le recrutement de huit collaborateurs, dont Patrick Rousseau, ex-directeur des systèmes d'information en charge du développement chez D Technologies. « Nous avons débuté cette activité au mois de septembre 1999, avec pour objectif de privilégier nos clients actuels. Nous ne pensons pas, a priori, offrir des prestations d'hébergement pur, précise Jean-Baptiste Millet, ni pour l'instant nous livrer à la commercialistation d'adresses. » Aujourd'hui, le président de Procréa ne compte pas se limiter à ces quatre métiers. Il avoue réfléchir à une probable activité future de création de sites sur Internet.

Laurence Vielle

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]