Recherche

Pourquoi les hommes achètent-ils plus en ligne que les femmes ?

Publié par le

Les habitudes de consommation du monde réel influencent plus qu'on ne croit celles du commerce sur Internet.

  • Imprimer


Selon l'étude menée par la société américaine Cyber Dialogue sur un échantillon de 1 000 internautes, depuis 1997, le pourcentage des hommes ayant réalisé un achat on line est passé de 31 à 43 %, alors que pour les femmes, la progression a été moins sensible. Le nombre de femmes ayant effectué un achat en ligne est passé, sur la même période, de 20 à 28 %. Une disparité qui s'explique en partie par le fait que les femmes ont, de manière générale, adopté Internet plus tardivement, mais également par le constat que la gent féminine n'est tout simplement pas aussi mordue du commerce électronique que les hommes. Néanmoins, les consultants de Cyber Dialogue ont constaté que le problème de la sécurité des paiements est une raison bien plus souvent avancée que la simple inexpérience de l'Internet dans le témoignage des femmes sondées. 65 % des femmes contre 57 % des hommes croient qu'il est encore trop facile de se faire dérober son numéro de carte bancaire lors d'une transaction. Il ressort, d'autre part, de l'étude que pour 43 % des femmes interrogées, le développement d'Internet représente une menace pour leur vie privée, et que 74 % d'entre elles estiment que le Net a besoin d'une réglementation plus sévère. Il existe cependant une raison purement sociologique à la plus grande utilisation du Web par les hommes. Les femmes sont des butineuses qui apprécient de pouvoir se rendre dans plusieurs boutiques, toucher et essayer les produits qu'elles convoitent, alors que les hommes sont, quant à eux, davantage sensibles aux achats express. Ce comportement se retrouve naturellement sur le Web. Quant aux produits achetés, là aussi la différence est assez importante, les femmes privilégiant avant tout les fleurs et les produits d'hygiène/beauté, alors que les hommes se concentrent sur les voitures, le matériel informatique et l'électronique domestique. Les seuls secteurs sur lesquels leurs dépenses respectives s'équilibrent sont les jouets et les vêtements.

Tanguy Leclerc

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Le compte à rebours avant Noël s'est enclenché... et, avec lui, son lot de publicités de marques toujours plus léchées. Emarketing.fr vous offre [...]

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Plus d'un mois après l'annonce de sa démission de Publicis Media France, Sébastient Danet est nommé chairman d'IPG Mediabrands France.

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

Les 10 idées marketing (14-18 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: de plus en plus de téléspectateurs multitâches devant [...]

20 ans de publicité vus par Stéphane Xiberras (BETC)

20 ans de publicité vus par Stéphane Xiberras (BETC)

20 ans de publicité vus par Stéphane Xiberras (BETC)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Bien-être et alimentaire vont désormais de pair : c'est le nouveau duo de choc mis en avant par les distributeurs et les industriels. Un discours [...]