Recherche

Petit Bateau vogue sur le e-commerce

Publié par le

La marque de vêtements pour enfants, qui a lancé son site marchand en novembre, place le Web au coeur de sa stratégie de développement.

  • Imprimer


Petit Bateau navigue vers un nouvel horizon, celui du e-commerce. Après un premier site marchand au Japon en 2004 puis aux États- Unis en 2005, la célèbre marque de vêtements a lancé, en fi n d'année, son site français de e-commerce. Célèbre ? En France, c'est une certitude, à l'étranger, l'image est à construire, comme l'explique Barbara Desmarest, directrice vente à distance chez Petit Bateau : « Internet est au coeur de notre stratégie afi n, d'une part, de disposer d'un canal de distribution maîtrisé et, d'autre part, de gagner en notoriété à l'international. » Si la marque a déjà testé le e-commerce, le site français représente la première boutique en ligne d'une telle envergure. Ainsi, sur petit-bateau.com, les internautes trouvent près de 4 000 références, l'équivalent du stock d'une boutique moyenne de l'enseigne. L'offre web se veut complémentaire de celle des boutiques physiques, avec les modèles basiques tels que les sous-vêtements et les habits à rayures. En résumé, le site propose moins de gammes, mais, dans chacune, l'ensemble des couleurs et des formes est disponible. « Sur Internet, le panier moyen est supérieur de 20 à 30 % à celui des boutiques », précise Barbara Desmarest. Le site comprend, en outre, un volet informatif avec l'histoire de la marque, de ses valeurs, mais aussi des conseils et des idées cadeaux… Dans un premier temps, Petit Bateau vise un chiffre d'affaires on line équivalent à celui d'un magasin physique, soit entre 1 et 1,5 M€. « Nous avons déjà pu constater que les porteuses de cartes de fi délité ont acheté sur les deux canaux », ajoute Barbara Desmarest. Le site permettra aussi d'accroître le panier moyen des clientes. En novembre, il a enregistré 400 000 visites, grâce, notamment, à une campagne web de lancement ludique créée par Publicis Net (40 % des visites). Cette année, la marque va travailler sur un programme relationnel avec de nouvelles cartes de fi délité. Le site web accueillera alors un espace dédié aux clientes fi dèles.

Points clés

Marque déposée en 1920. Rachat par le groupe Yves Rocher en 1988. CA 2005 : 250 M€ dont 60 % en France. 220 boutiques dans le monde (dont 120 en France).

Céline Oziel

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21) Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.