Recherche

Paradox : de Roubaix à Paris

Publié par le

L'agence roubaisienne a développé un portefeuille de clientèle qui dépasse le simple cadre de la région Nord.

  • Imprimer


On peut être basé à Roubaix - au coeur du fief de la VPC et du marketing direct - et se déployer à l'échelle nationale. C'est le cas de la jeune agence de marketing relationnel, Paradox, montée il y a quatre ans par trois anciens du Magistère de marketing direct enseigné à Lille. A savoir Michaël Gomber, Zohir Aissi et José Miceli. Si Le Nord est leur port d'attache, 70 % de leur clientèle provient de la région parisienne. De même, leur activité ne se cantonne pas au marketing relationnel (75 %) et peut concerner aussi l'animation de réseaux de distribution (15 %) ainsi que la promotion des ventes et le trade marketing (10 %). Composée de 16 personnes, Paradox (marge brute de 1,2 million d'euros) est organisée en quatre départements. Un département stratégie qui regroupe six personnes ; un département création, qui comprend également six personnes issues de l'univers du marketing direct et d'agences de communication. Quant au département data (2 personnes : un informaticien et un statisticien), il a développé un certain nombre d'outils, tels que Tank, qui répertorie sous la forme d'une médiathèque, les campagnes hors-médias classées par secteurs d'activité et par marchés. L'agence se penche aussi sur l'attitude du consommateur par le biais d'études, panels, laboratoires de recherche. Elle a mis au point un outil, appelé MCT, qui mesure l'inter-relation entre trois variables : la marque, le client et le temps. Enfin, le petit dernier, qui a un an et demi d'existence, le département e-marketing. « Il vise surtout à proposer une approche multicanal à nos clients et prospects », expliquent Michaël Gomber, directeur associé, et José Miceli, directeur de clientèle. Ce département a, par ailleurs, donné naissance à Paramail, outil informatique dédié à la gestion des campagnes d'e-mailing. Il comprend un module de sélection et extraction de données, de routage et d'analyse des retours. Quant aux clients, qui ont choisi de faire confiance à Paradox, ils proviennent de différents secteurs : la presse (Les Dernières Nouvelles d'Alsace, La Voix du Nord...), la grande consommation (Lustucru, Leroux), la banque-assurance (Crédit Agricole, KBC, Fortis et Les 3 Suisses pour la carte 4 étoiles et 3 Suisses Assurance...). Mais, si être implanté à Roubaix présente des avantages, avoir une antenne à Paris, c'est encore mieux. C'est pourquoi Paradox devrait ouvrir son bureau parisien en septembre-octobre.

Sophie Mensior

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ? Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]