Recherche

Panorama des magazines de marque en France

Publié par le

Progression de la diffusion, explosion de la publicité, nombre de disparitions supérieur à celui des créations, le marché des consumers est en passe de parvenir à maturité.

  • Imprimer


Le premier magazine de marque a beau dater de 1954 - Contact de la Fnac -, le marché français commence pourtant à peine à se structurer. Avec une progression du nombre de titres qui reste encore modérée, de 124 à 167 supports entre 1998 et 2001, face à une diffusion cumulée qui connaît, quant à elle, une belle progression, de 44 % en trois ans, passant de 382,7 à 552 millions d'exemplaires, 49,1 % des magazines de marque diffusant aujourd'hui à plus d'un million d'exemplaires (source : Carat Presse). Du côté publicitaire, c'est l'explosion, avec une croissance à + 185 % sur la même période et un CA qui passe de 47,6 à 135,5 ME ! Ce qu'il en résulte : une concurrence accrue, avec une marginalisation grandissante des titres à faible valeur ajoutée. Selon Carat Presse, le marché serait même en passe de parvenir à maturité, avec un nombre de disparitions désormais supérieur à celui des créations : 25 créations entre 2000 et 2001 contre 39 disparitions ou suspensions. Ce marché reste malgré tout très largement dominé par trois secteurs d'activité : la distribution, les transports collectifs et l'automobile, qui monopolisent à eux seuls 43 % du nombre total de titres et 59 % de la diffusion globale. Parmi les magazines de marque les plus diffusés, on trouve Tati magazine (33 millions d'ex.), Carte U (24 millions d'ex.), le Journal de Carrefour (14,3 millions d'ex.) et le magazine Auchan (10,2 millions d'ex.). 65 % de la totalité des magazines de marque sont grand public, 61 % d'entre eux ne s'adressant qu'aux adultes, tandis qu'il sont 45 % à être mixtes. Les distributeurs étant prédominants, 45 % des titres bénéficient d'une distribution en magasin, les autres supports se partageant entre le mailing seul (23 %), le mailing et la mise à disposition en magasin (14 %), l'abonnement (11 %), la distribution gracieuse, la vente en kiosque ou en magasin (7 %). Par ailleurs, si les cas de magazines de marque payants sont rares, 74 % sont désormais ouverts à la publicité, 3 % n'effectuant de la publicité que sous forme de partenariats. Le coût au mille reste, quant à lui, un des principaux arguments de choc des magazines de marque, 35 % se situant en dessous de 5 336 E, 16 % entre 5 336 et 7 623 E, 33 % entre 7 623 et 15 245 E. Ils ne sont ainsi que 11 % à dépasser les 15 245 E au contact. La plupart, 54 %, recourent à des agences de communication pour la réalisation de leur support, tandis qu'ils restent tout de même 20 % à préférer l'internalisation.

Linh Deguine

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising? Où en est le data driven marketing & advertising?

En seulement trois ans, le data driven marketing & advertising (DDMA) est passé d'une discipline de niche à un axe de développement stratégique [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]