Recherche

OTOObe : les entreprises servies par elles-mêmes

Publié par le

En proposant l'auto-inscription, la start-up spécialisée dans le montage de contenus professionnels, espère en un an faire grossir sa base de 300 000 à 1,5 million d'adresses.

  • Imprimer


Autoréférencement Ouverte on line depuis le 11 septembre, OTOObe se veut une plate-forme technologique de référencement de contenus professionnels. Et un concurrent potentiel pour les fournisseurs "classiques" du marché : Bottin, Européenne de Données, Dun & Bradstreet, Kompass... Le système de classification du fichier OTOObe fonctionne, entre autres, sur la base d'une nomenclature maison, qui recense des rubriques correspondant à autant de secteurs d'activité. « La précision des segmentations est importante. Un fichier comme celui de Kompass compte, par exemple, environ 1 200 rubriques. Nous en sommes à 3 200. Nous rubriquons en fait des têtes de chapitre, derrière lesquelles les annuaires professionnels peuvent venir greffer leurs propres données, afin de créer de nouvelles arborescences », explique Stéphane Grimaux, directeur marketing de OTOObe. Le principe est ingénieux : imaginons, par exemple, une tête de rubrique "industrie chimique". Bien vantard serait le producteur ou diffuseur d'adresses généraliste qui se dirait en mesure de maîtriser l'arborescence susceptible de s'y déployer. Seuls des spécialistes, en l'occurrence les éditeurs d'annuaires professionnels, sont ici en mesure d'apporter à un fichier des qualifications à la fois pointues et trouvant un écho dans la réalité du tissu économique et fonctionnel des entreprises.

COMPTAGE, VISUALISATION, TÉLÉCHARGEMENT


En accédant au site otoobe.com, l'internaute pourra faire son comptage, en entrant tous les critères ou mots clés souhaités, l'ensemble des champs étant référencés dans les critères de présélection. Il pourra également visualiser la synthèse de son comptage. Ce qui lui permettra (la chose est assez rare pour être signalée) de se faire une idée de ce qu'il est susceptible d'acheter et d'en référer de manière lisible à ses responsables. Enfin, l'internaute pourra télécharger les données achetées (pour un tarif adresse unitaire allant de 1 à 3 francs à la vente). Mais l'ingéniosité du système OTOObe réside sans doute dans le principe de l'autoréférencement. Chaque entreprise peut ainsi, gratuitement, s'inscrire au fichier OTOObe, en y notifiant les informations qu'il juge utile de rendre publiques au travers de champs divers (adresse, code Naf, noms et fonctions des dirigeants, téléphones, fax, e-mails, liste de clients, données financières, effectifs...). Fin août, OTOObe comptait 300 000 adresses regroupées sur la base de données achetées à divers fournisseurs. « Avec l'autoréférencement, nous visons le million et demi d'adresses en 2001 », précise Stéphane Grimaux.

PARTENARIAT AVEC G2+


Mais l'autoréférencement n'est-il pas la porte ouverte à tous les dérapages en termes de normalisation des données et, pire encore, de mise à jour des informations ? Selon Stéphane Grimaux, le système est compatible avec les outils informatiques de remise aux normes postales. Par ailleurs, OTOObe a signé un partenariat avec G2+, qui se charge de la mise à jour des données, par le balayage hebdomadaire d'une sélection de la base. Pour les clients OTOObe souhaitant passer commande, pas de possibilité cependant de requêter à partir du critère de mise à jour. A chaque adresse sera cependant associée la dernière date d'actualisation des données. Pour "coller" à la demande et à l'air du temps, OTOObe entend mettre en place, par-delà son offre généraliste, une offre de fichiers cibles, avec, comme premier produit à venir, un annuaire sectoriel des start-up et prestataires internet. En visant à court terme les 20 000 adresses françaises et les 10 000 adresses européennes.

Muriel Jaouën

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

Benoit Cochet, director EMEA audience advertising & programmatic chez Yahoo, livre 5 conseils aux marketers pour s'assurer que leurs campagnes [...]