Recherche

Nicolas : une cave en direct

Publié par le

C'est à Thiais (Val-de-Marne), dans la zone industrielle, que le groupe Nicolas a posé ses valises en 1984. Le site accueille le siège social ainsi que les entrepôts de Nicolas et de Nicolas Direct, la filiale en charge de l'activité vente à distance et B to B du caviste.

  • Imprimer

@ Marc Bertrand

La Maison Nicolas existe depuis 1822. Le caviste de quartier dispose d'un réseau de plus de 450 magasins en Europe (dont plus de 245 à Paris et en région parisienne), mais a également développé, dès les années quatre- vingt-dix, une activité de vente à distance. Sa filiale dédiée, Nicolas Direct, gère notamment le site d'ecommerce, les ventes aux entreprises (cadeaux d'affaires, stimulation, etc.) et Intermagnum, le service de livraison de colis-cadeaux. Cette offre permet, à la manière d'Interflora, de faire expédier depuis n'importe quelle boutique ou directement depuis le site web, des coffrets de vin ou de champagne partout en France ou en Europe. Si ces activités représentent moins de 5% du chiffre d'affaires global du groupe (500 millions d'euros), elles connaissent néanmoins une croissance importante, notamment pour les ventes en ligne. Le site réalise en effet un résultat annuel équivalent au chiffre d'affaires d'une grosse boutique Nicolas. Depuis 1984, toutes ces activités sont regroupées dans la zone industrielle de Thiais sur un site unique. Nicolas Direct dispose d'une petite partie du grand entrepôt où une quinzaine de personnes s'occupent de réceptionner les commandes provenant du site, du centre d'appels ou du service commercial, puis de préparer les colis avant expédition. En tout, ce sont 70 000 commandes qui sont expédiées chaque année, dont 25 000 sur le seul mois de décembre. Nicolas Direct réalisant 50 % de son chiffre entre mi-novembre et fin janvier, la “grande” cave se transforme alors en véritable fourmilière.

1-La commande en boutique

Pour passer commande, les clients ont le choix. Ils peuvent le faire sur www.nicolas. com ou appeler le Numéro Vert mis à leur disposition. Ils peuvent aussi consulter le catalogue Intermagnum en libre accès en boutique. Ce dernier propose une sélection de 60 idées cadeaux (vins, champagnes, paniers garnis) livrables partout en France et en Europe. Une fois le cadeau choisi, le caviste passe commande directement auprès d'Inter-magnum via Internet ou par téléphone.

2-Le centre d'appels

Les cavistes ou les clients finaux peuvent compter sur les six conseillères du centre d'appels pour toute question relative aux produits, au site internet ou aux commandes. Celles-ci interviennent en avant-vente ou en après-vente, mais peuvent également faire directement de la prise de commandes. Elles gèrent aussi les ventes à distance de vins en primeur. L'équipe peut être renforcée lors du pic des ventes de fin d'année.

3- Le service commercial

Pour la vente aux entreprises, Nicolas Direct dispose d'un service commercial dédié composé de quatre commerciaux. Ces derniers sont à la disposition des entreprises afin de gérer les commandes en cadeaux d'affaires. Mais l'équipe B to B peut également se charger des dotations dans le cadre d'opérations de stimulation de forces de vente par exemple. En ce qui concerne les challenges, les entreprises peuvent, via le site www.nicolas-direct.com, bénéficier d'un logiciel ad hoc, baptisé NicolasStim, qui leur permet de piloter de A à Z leurs opérations d'incentive.

4- Une vaste gamme

Nicolas commercialise l'ensemble des appellations françaises, qu'il s'agisse des plus connues ou de celles que le caviste a découvertes. La gamme actuelle est riche de plus de 1 200 références de vins, champagnes et spiritueux. Les clients peuvent également commander des vins primeurs ou des grands crus d'exception. L'offre cadeaux d'Intermagnum propose quant à elle une soixantaine de coffrets. Les champagnes représentent plus de 50 % des commandes à distance de Nicolas Direct.

@ Marc Bertrand

5-Le laboratoire qualité

Avec son équipe d'oenologues, Alain Favereau, directeur achats et qualité, assure la sélection, le contrôle qualité et la traçabilité des vins, soit plus de 18 000 échantillons par an. Les vins sont dégustés et notés sur dix critères. Ils subissent ensuite une analyse laboratoire. Les vins ainsi sélectionnés sont ensuite stockés sous contrôle thermique.

6-Le stockage temporaire

Au sein de l'entrepôt général de Nicolas se trouve une zone réservée à Nicolas Direct. La filiale étant cliente de Nicolas, elle lui achète donc directement les produits (vins et champagnes) dont elle a besoin. Ceux-ci lui sont livrés de l'entrepôt attenant et placés dans cette «cage» qui n'a pas une vocation de stockage. Les bouteilles sont aussitôt préparées pour l'expédition, ce qui explique notamment leur position verticale pourtant peu adaptée à l'entreposage des vins.

7- Le service préparation

Une commande génère automatiquement un bordereau individuel récapitulant les références commandées. Les préparateurs récupèrent ces bordereaux puis vont chercher dans la «cage» les bouteilles correspondantes qui sont alors placées dans des bacs. Si l'acheteur a joint un message personnalisé à son cadeau, celui-ci est préimprimé sur le bordereau sous forme d'une étiquette détachable. Cette dernière est alors collée sur une carte-cadeau insérée dans la commande.

@ Marc Bertrand

8- L'emballage

Chaque bac correspondant à un colis est ensuite transmis au service de préparation. Chaque commande est insérée dans un emballage cadeau aux couleurs de Nicolas. Ces boîtes peuvent contenir de une à six bouteilles. Puis l'emballage cadeau est placé dans un carton spécifique ayant fait l'objet de crash-tests pour s'assurer que le contenu est bien protégé. Durant les fêtes, jusqu'à 30 personnes travaillent dans ce service et assurent 1 000 à 1 500 commandes quotidiennes.

9-Le flashage des transporteurs

En bout de chaîne, les colis sont pesés puis triés. Ils passent ensuite dans la salle où trônent les quatre ordinateurs transporteurs : Gefco pour les grands volumes, UPS, La Poste et Chronopost. Sur chaque bordereau d'expédition est apposé un code-barres qui est alors scanné par l'ordinateur adéquat. Les informations sont remontées au transporteur mais aussi à l'expéditeur afin qu'il puisse suivre l'acheminement de son colis.

Isabelle SALLARD

Nicolas Cour : "L'ACPM réfléchit à une V2 de One"

Nicolas Cour : "L'ACPM réfléchit à une V2 de One"

Nicolas Cour : "L'ACPM réfléchit à une V2 de One"

Alors que l'ACPM célèbrera sa première année (suite à la fusion Audipresse-OJD) en décembre, l'alliance dévoile les vagues 2015-2016 et V3 2016 [...]

Panorama français des médias : les entreprises de presse

Panorama français des médias : les entreprises de presse

Panorama français des médias : les entreprises de presse

Chaque année, le mercato de l'été bouleverse le paysage médiatique français. En arrière-plan, une autre valse se joue : celle de leurs propriétaires. [...]