Recherche

Nestlé prend La Vie côté Bébé

Publié par le

Après 5 années d'existence, Nestlé lance une nouvelle mouture de son programme relationnel à destination des mères de bébés de 0 à 2 ans, baptisé "La Vie côté Bébé". Un nouveau départ coordonné avec des campagnes de publicité TV, presse et affichage.

  • Imprimer


Conseillée par l'agence Mister Brown, la marque à l'ourson bleu, symbole de la relation affective, s'ancre plus encore dans son rôle de porte-parole d'un Bébé-personne à part entière, exprimant sans ambages ses désirs. Dans la publicité comme en matière de communication écrite adressée. « Le contexte de la nutrition infantile est très favorable au marketing direct. L'évolution progressive des besoins du bébé constitue autant d'occasions de contact », indique Catherine Iung, chef de produits petits pots et responsable MD des produits bébé (soit, en plus des petits pots, les assiettes, les céréales, les soupes et jus). Le recrutement s'opère via un petit classeur bleu délivré dans la Happy Trouss', distribuée dans les maternités (700 000 unités en 2001). Une carte T au début du classeur permet à la jeune accouchée d'entrer dans le programme. Principales informations collectées par la marque : les coordonnées postales de la mère, le prénom et nom du bébé, sa date de naissance, le nombre d'enfants au foyer et les marques d'aliments pour bébés déjà utilisées. L'offre du programme associe des fiches conseils (dont les premières sont déjà rangées dans le petit classeur à l'ourson bleu) sur l'éveil et l'alimentation, et des cadeaux (échantillons, bons de réduction et collecteurs). Dotés d'une personnalisation portant sur l'âge et le prénom du bambin, les courriers sont envoyés tous les trimestres à partir de l'âge de 4 mois (premier envoi : juin 2001). En plus, Nestlé offre les conseils de diététiciennes par téléphone (Numéro Azur), courrier et e-mail (contacts.nutrition@fr.nestle. com), et rappelle l'existence des Relais Bébé qui permettent à la marque de rencontrer quelque 130 000 mères par an. « L'idée était de rendre le programme plus gai et attractif, plus proche des préoccupations des mamans », poursuit Catherine Iung. En l'occurrence, primipares et multipares se distinguent sur ce point. En plus de rappels sur les conseils "de base", les secondes apprécieraient des informations faisant la part belle aux innovations et un renouvellement plus fréquent des thématiques abordées.

Delphine Sauzay

La Poste personnalise ses créas grâce à la data

La Poste personnalise ses créas grâce à la data

La Poste personnalise ses créas grâce à la data La Poste personnalise ses créas grâce à la data

Pour sa campagne " Côté Pro ", La Poste s'est appuyée sur les techniques de DCO (Dynamic Creative Optimization). Avec un but : traduire la granularité [...]

Audience Coupe du monde de rugby : sur Internet aussi

Audience Coupe du monde de rugby : sur Internet aussi

Audience Coupe du monde de rugby : sur Internet aussi

A partir du 18 septembre prochain se tiendra la 8ème Coupe du monde de rugby, soit l'opportunité pour les marques de toucher une audience de [...]

Les bébés Evian se mettent au surf

Les bébés Evian se mettent au surf

Les bébés Evian se mettent au surf

Dans "Baby Bay", les célèbres bébés Evian reviennent sur les écrans dans une nouvelle campagne publicitaire qui surfe sur le succès de la saga [...]

Le programmatique au coeur des campagnes de branding

Le programmatique au coeur des campagnes de branding

Le programmatique au coeur des campagnes de branding

Si le second baromètre de l'EBG révèle une démocratisation du programmatique auprès des acteurs français, les grandes tendances de 2016 se situent [...]

Les Français sont accros à l'imprimé publicitaire!

Les Français sont accros à l'imprimé publicitaire!

Les Français sont accros à l'imprimé publicitaire!

L'imprimé publicitaire a la cote. 9 Français sur 10 le lisent avec plaisir. Mieux, l'imprimé publicitaire affiche un excellent temps de lecture [...]