Recherche

Multichèques : un chéquier de coupons-réponses pour la France

Publié par le

Multibus, leader européen du mailing groupé à destination du grand public, arrive en France avec Multichèques. Un chéquier de coupons-réponses détachables qui permet de recruter des clients à moindre coût et propose de générer un taux élevé de transformation des prospects en clients.

  • Imprimer


Multibus, spécialiste allemand du mailing groupé sur le marché des particuliers, s'implante dans l'Hexagone avec un produit méconnu ici, le Multichèques. C'est en fait un chéquier de coupons-réponses détachables et distribué sur l'intégralité du territoire par Médiapost en non adressé ciblé. En Allemagne, où la société a été créée il y a 18 ans, chaque édition de "KuponKatalog" est diffusée à 22 millions d'exemplaires, mais totalise quelque 35 millions de foyers. Le but : permettre à l'ensemble des professionnels de la vente à distance, en particulier les assurances et les banques à distance, de toucher tous les consommateurs sans exception. L'intérêt pour les PME-PMI est également patent. « Nous leur offrons l'opportunité de faire un mailing sur une très grande échelle. Mais c'est aussi une alternative peu onéreuse pour les grandes enseignes désireuses de tester de nouvelles techniques de prospection », précise Géraldine Payne, l'une des responsables de Multibus France. D'ores et déjà, deux campagnes sont organisées. La première, en janvier 2002, sera diffusée à 5,1 millions d'exemplaires. « Nous espérons à moyen terme en réaliser quatre à l'année », affirme Géraldine Payne. Les annonceurs ont la possibilité de choisir eux- mêmes le nombre d'exemplaires et les zones géographiques. « La France a été découpée en cinq zones, chacune d'entre elles étant subdivisible en trois régions, ajoute-t-elle. Ainsi, l'annonceur peut, s'il le désire, ne toucher qu'un tiers d'une zone définie. Avec, en plus, un tarif dégressif en fonction du nombre d'exemplaires choisi. »

Plus fort que les cartes sous film


« Le Multichèques donne à l'annonceur la possibilité d'apposer sa propre adresse comme adresse de retour. Ce qui a pour avantage d'augmenter le taux de transformation des prospects en clients. Et de gérer les adresses ainsi recueillies directement. L'annonceur est le seul à les recevoir, il en devient, du même coup, le seul bénéficiaire », observe Géraldine Payne. Pour recevoir des informations, le consommateur doit s'adresser à chaque annonceur séparément. L'impact est par conséquent plus fort car il ne renvoie que les coupons qui l'intéressent réellement. Côté tarif, la formule Multichèques se veut économique. « Les frais d'impression et de distribution sont partagés, ce qui ramène le coût contact/adresse à environ 0,017 euro (11 centimes) », précise Géraldine Payne. Parmi les références du groupe Multibus International, on trouve Yves Rocher, Quelle, La Redoute, Selection du Reader's Digest, Greenpeace, RTL... Autant d'annonceurs potentiels pour son implantation française. Présente au Rendez-vous européens de la VAD, qui se tiendra à Lille du 10 au 12 octobre 2001, et à la Semaine de la relation client, qui aura lieu à Paris du 23 au 25 janvier 2002, l'équipe de Multibus France espère ainsi renouveler les outils de bus mailing.

Muriel Rozelier

10 marques championnes de l'expérience client

10 marques championnes de l'expérience client

10 marques championnes de l'expérience client

L'expérience client... Tout le monde en parle, mais quelles sont les marques qui la valorisent le mieux? Le Groupe XP publie pour la première [...]

Comment la data révolutionne le parcours shopper

Comment la data révolutionne le parcours shopper

Comment la data révolutionne le parcours shopper

De quelle façon le ciblage et la personnalisation rendent-ils efficaces les opérations menées par les distributeurs ? Réponses en images et [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]