En ce moment En ce moment

Multichèques cible large

Publié par le

L'éditeur de chéquiers promotionnels cherche à toucher un vaste public pour que tous les annonceurs y trouvent leur compte.

  • Imprimer
Chaque année, Multichèques diffuse en mode non adressé deux chéquiers vers les familles et une édition à destination des seniors.

Chaque année, Multichèques diffuse en mode non adressé deux chéquiers vers les familles et une édition à destination des seniors.

Avec la publicité non adressée, Multichèques, éditeur d'un chéquier d'offres de différents distributeurs, a trouvé une réponse adaptée à sa problématique: toucher un public large de façon à satisfaire l'ensemble des annonceurs vépécistes présents sur le support. La société édite chaque année deux chéquiers «Famille», à 7 millions d'exemplaires chacun, et une version «Seniors» qui touche 2,1 millions de foyers.

L'éditeur travaille par tournée postale: pour chaque quartier, il dégage des critères dominants (propriétaire ou locataire, moyenne d'âge, situation familiale...). Les données sont ensuite recoupées avec des critères comportementaux pour déceler les acheteurs à distance avérés.

Multichèques a choisi de diviser le territoire national en cinq grandes zones: le Nord- Est, le Nord-Ouest, le Sud- Est, le Sud-Ouest et la Région parisienne. Sur chaque zone, l'annonceur peut choisir de toucher un tiers, deux tiers ou la totalité du potentiel de cette zone. Il peut aussi proposer des offres différentes sur chaque «tiers». «Sur chaque zone, les chéquiers sont d'apparence identique, mais avec des visuels ou des promotions différentes. Cela permet aux enseignes de réaliser des tests», rapporte Grégoire Jacob, directeur France de Multichèques. Ainsi, dans un même quartier, le distributeur peut détenir jusqu'à trois versions différentes qu'il distribue au hasard dans sa tournée. A noter, la société a décidé de ne distribuer que les boîtes aux lettres accessibles. Le chéquier, qui est diffusé majoritairement dans les milieux rural et périur- bain, est conçu sous forme de coupons prédécoupés, ce qui permet une remontée de l'efficacité jusqu'à l'enseigne. «L'avantage de la PNA, c'est son ciblage de plus en plus précis pour un coût d'acquisition très compétitif», conclut Grégoire Jacob.

Céline Oziel

Sur le même sujet

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]