Recherche

More, plus... de performance sur le Web

Publié par le

Avec sa solution More, Datatrader propose aux sites internet de faire du "Marketing Opérationnel Rentable et Efficace".

  • Imprimer


Sur les 10 millions d'internautes français (source IDC), seulement 10 % sont des acheteurs en ligne (source Benchmark), et ceux-ci ont un taux d'insatisfaction de 59 % (source Jupiter). Alexis Helcmanocki, P-dg de Datatrader commente, « L'acheteur sur Internet est un oiseau rare, butineur, qu'il est difficile de capturer... ». Parallèlement, les coûts explosent (10 francs par visiteur, 40 F par visiteur qualifié, 700 F par acheteur) et le point mort s'éloigne : il faut environ de deux à quatre ans pour amortir un client sur le Web. Pour faire face à ces phénomènes, la plupart des dotcoms testent différentes voies pour dégager de nouvelles sources de revenus. Dans ce contexte, la société Datatrader - dans laquelle Consodata a pris une participation de 50 % - lance la solution de marketing opérationnel sur Internet : "More". M pour Marketing, O comme opérationnel, R pour rentable et E pour efficace. « Pour développer le capital client des sites internet français, il faut être différenciant, pertinent et rentable », explique Alexis Helcmanocki, qui devrait rassembler tous les sites de Datatrader en un seul. En quoi consiste l'offre ? à piocher dans les outils et services marketing déjà développés par Datatrader pour ses différents sites, et à les adapter à son propre site. Ainsi, parmi les composantes More figurent du couponning, des concours, des goodies, des points de fidélité... Ensuite, il faut choisir la source des offres : être le seul fournisseur, soit creuser dans le catalogue Datatrader. Le site peut valider la mise en place de la solution avec les codes couleurs, les logos, les liens techniques... Prix de cette solution ? Selon les chiffres communiqués par Datatrader, More représenterait pour un site, un investissement de 500 kF, et de 75 à 150 kF par mois en exploitation. Mais Datatrader peut proposer aux sites de leur installer une "puce magique", qui fait aboutir l'internaute, s'il le souhaite, sur la home page de Ohmydeal.com. Cette solution fait évoluer le modèle économique. Les coûts d'exploitation passent alors à 50 kF par mois pour le site et à chaque clic sur cette puce, More coûte 1 F HT de moins au site. « A partir de 50 000 clics par mois sur la "puce magique", la solution More devient totalement gratuite », annonce Alexis Helcmanocki. Une proposition séduisante sur le papier...

Sophie Mensior

Les jeunes Européens sont le moteur des MDD

Les jeunes Européens sont le moteur des MDD

Les jeunes Européens sont le moteur des MDD

Selon une nouvelle étude commanditée par la PLMA (Private Label Manufacturers Association) à l'institut britannique MORI, les jeunes consommateurs [...]

70 %

70 %

70 %

C'est le taux de mémorisation des objets promotionnels (stylos, T-shirts, gadgets, etc.). Ce marché de 1,4 milliard d'euros [...]

Le groupe Ipsos se renforce au Royaume-Uni

Le groupe Ipsos se renforce au Royaume-Uni

Le groupe Ipsos se renforce au Royaume-Uni

Mori, première société d'études indépendante au Royaume-Uni, entre dans le giron du groupe Ipsos. Cette acquisition va permettre au groupe français [...]

Synovate France est née

Synovate France est née

Synovate France est née

Depuis janvier 2003, toutes les sociétés du groupe Aegis Reseach ont pris la dénomination "Synovate". En France également, avec une fusion fonctionnelle [...]

Win-More lance le concept de "CRM agency"

Win-More lance le concept de "CRM agency"

Win-More lance le concept de "CRM agency"

Fédérer autour d'une méthodologie commune et unique les trois métiers au coeur d'une stratégie CRM : la volonté de Win-More, agence d'un nouveau [...]

Mobilier urbain : Vers un marché concurrentiel

Mobilier urbain : Vers un marché concurrentiel

Mobilier urbain : Vers un marché concurrentiel

Jusqu'à présent essentiellement partagé entre deux intervenants, Decaux pour les grandes villes et Sirocco pour les petites agglomérations, [...]