Recherche

Mondus : une plate-forme d'intermédiation pour PME-PMI

Publié par le

Déjà présent en Angleterre, aux USA et en Allemagne, le premier réseau international d'échanges B to B en ligne ouvre son site en France.

  • Imprimer


Principalement dédié aux marchés des TPE et des PME-PMI, Mondus offre la particularité de mettre directement en relation acheteurs et vendeurs sur Internet, avec pour objectif de simplifier leurs processus commerciaux. Sur le principe des "appels-doffres.com" ou autres "ftcommerce.com", le site permet d'une part aux acheteurs d'échapper aux aléas de la recherche de fournisseurs, d'autre part aux vendeurs de compléter économiquement leurs canaux de distribution. De manière concrète, il propose aux acheteurs de s'inscrire gratuitement sur le site et de saisir la nature de leurs besoins pour leur adresser ensuite par e-mail un minimum de cinq devis précis à des prix compétitifs. Inversement, le site souhaite donner la possibilité aux fournisseurs de biens et services dédiés aux entreprises d'être présents sur le Net, sans devoir en assumer les investissements en graphisme et en publicité. Créé il y a moins d'un an en Angleterre, par Rouzbeh Pirouz et Alexander Straub, le site s'est attaché à mettre en place un service clientèle dont la mission est d'aider chaque nouvel inscrit, via un N° Vert, dans ses premières démarches. « Nous fonctionnons grâce au centre d'appels Brann, externalisé en Angleterre, qui gère nos appels et ceux de Mondus.co.uk, explique Nicolas Salet, le Dg du site français. D'autre part, un accord a été conclu en Grande-Bretagne avec Dun & Bradstreet, afin de procéder à du scoring sur nos fournisseurs. » Si Mondus.fr propose aujourd'hui dix catégories de produits et services en ligne, le site entend développer rapidement son offre à d'autres secteurs - gaz, énergie -, « afin de tirer profit de la déréglementation européenne », souligne Nicolas Salet. En attendant, la plate-forme de négociations commerciales bénéficie dès aujourd'hui - et pendant deux mois et demi - d'un plan de communication on line, TV (sponsoring de nouvelles émissions sur les chaînes câblées), annonces dans la presse spécialisée, mais aussi via des mailings et du télémarketing. Orchestré par trois agences, Grey Interactive, WCJ et Oswald, l'ensemble de la communication a nécessité un investissement de 10 millions de francs.

Laurence Vielle

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]