Recherche

Médiatype : les sportifs en BDD

Publié par le

Il est désormais possible d'accéder à la population sportive grâce au fichier Sportype, qui a pour but de simplifier et de rendre compatibles les échanges entre annonceurs et sportifs.

  • Imprimer


C'est en partant du constat qu'il existe la plupart du temps une incompréhension totale entre le sport et l'entreprise qu'Odile Ballière, manager de Médiatype, a eu l'idée de créer Sportype, une base de données consacrée aux sportifs et à leur comportement. « Notre base de données, explique-t-elle, se veut le trait d'union entre le mouvement sportif, les entreprises et les consommateurs. » Constituée à l'initiative du mouvement sportif, Sportype regroupe et segmente les licenciés de 35 fédérations grâce à une analyse transversale de la pratique sportive, du type de motivation et du mode de consommation. Cette base de données est le fruit d'une collaboration étroite et d'accords exclusifs avec les différentes fédérations sous contrat (35 actuellement). Elle bénéficie de la caution du Comité national olympique et sportif français et se conforme aux règles du code de déontologie de l'Union française du marketing direct. « Un label indispensable qui nous permet de sélectionner de façon drastique tous les projets d'exploitation des données présentés par les annonceurs et de veiller au respect du consommateur et du monde associatif », poursuit Odile Ballière. Chaque message doit ainsi pouvoir répondre à une attente réelle du consommateur à qui il est envoyé. Pour éviter tout abus, une seule location d'adresses par mois est autorisée par secteur d'activité. A l'heure actuelle, la base est constituée de 3 millions d'adresses, l'objectif avoué d'Odile Ballière étant d'atteindre les 4 millions en fin d'année. La prise de licence des sportifs et l'exploitation de la base permettent sa remise à jour et son entretien. Le délai de livraison est de 4 jours et le coût de 1,05 F l'adresse, plus 10 centimes par segmentation supplémentaire.

TANGUY LECLERC