Recherche

Mediastay s'offre Bananalotto

Publié par le

Mediastay vient d'acquérir son concurrent historique. Sa base s'enrichit désormais de 1,2 million de membres en France et de 800 000 au Royaume-Uni.

  • Imprimer

Mediastay, spécialiste du jeu gratuit en ligne avec des sites comme Kingoloto.com ou Grattage.com, vient de remporter un joli lot en rachetant, en février dernier, l'ensemble des actifs du Bananalotto. Avec cette acquisition, Mediastay ajoute une nouvelle corde à son arc, celle d'un site de jeu gratuit permettant de gagner de l'argent. «Pour nous, c'est un rachat qui fait sens sur le marché. Nous n'avions pas encore de loterie à gain financier et, plutôt que d'en lancer une, nous avons préféré nous appuyer sur celle-ci», constate Eric Bennephtali, fondateur de Mediastay. Présent en France (1,2 million de membres) et en Grande-Bretagne (800 000 membres), Bananalotto a été créé en 2000 par Netarget, avant d'être racheté par Beweb en 2003.

La charte graphique de la nouvelle version de Bananalotto n'est pas sans rappeler celle de Kingoloto.com.

La charte graphique de la nouvelle version de Bananalotto n'est pas sans rappeler celle de Kingoloto.com.

«L'attrait du gain attire un public différent mais complémentaire de celui de Kingoloto. D'ailleurs, les deux bases ne comptent que 26% de membres en commun», précise Eric Bennephtali. Désormais, Mediastay nourrit l'ambition de relancer la marque avec, en premier lieu, une nouvelle version du site qui devrait sortir ce mois-ci. Parallèlement, Mediastay compte poursuivre le déploiement international de Kingoloto avec une présence au Portugal, en Suède, au Danemark, en Autriche et en Pologne. Par ailleurs, la base de données mutualisée Celia Mail (4 millions de profils émanant de partenaires externes), lancée en avril 2007, sera commercialisée prochainement en Espagne. Autre projet de taille pour 2008, le développement d'une solution d'e-mailing en interne. «Nous envoyons près de 50 000 e-mails par mois. En mettant en place notre propre outil, nous allons pouvoir le connecter directement à notre base de données et, de ce fait, communiquer de manière permanente avec l'internaute», explique Eric Bennephtali. Au total, le réseau des sites Mediastay comptait jusqu'à ce rachat 7,5 millions de membres à travers l'Europe.

Céline OZIEL