Recherche

Mediapost dit halte aux idées reçues

Publié par le

L'étude TNS Sofres pour Mediapost sur le comportement des Français vis-à-vis du courrier publicitaire, place ce dernier au coeur des stratégies de communication des annonceurs.

  • Imprimer

«L'imprimé publicitaire est un média aux multiples avantages. Apprécié, efficace, propre, non intrusif et puissant, il se révèle indispensable au mix-média des annonceurs», explique Nathalie Andrieux, directrice générale de Mediapost, lors de la présentation de la 2e édition (vs 2005) de l'étude sur «Les Français et le courrier publicitaire», réalisée par TNS Sofres, fin 2008. En effet, les résultats de l'enquête bousculent les idées reçues qui pèsent sur l'imprimé publicitaire, souvent perçu comme «intrusif, pollueur et inefficace».

Le courrier publicitaire est un média auquel les consommateurs accordent de l'attention. En effet, 82% des Français considèrent qu'aller chercher leur courrier publicitaire est un moment agréable, 92% d'entre eux disent les lire (71% les relisent), et 83% les emportent chez eux après les avoir triés. «Le courrier publicitaire constitue un événement attendu et incarne donc une relation privilégiée avec la marque», souligne la directrice de Mediapost. Autre aspect important: 81% des Français préfèrent recevoir des imprimés publicitaires en format papier plutôt qu'électroniques. En effet, 88% préfèrent le print pour consulter un catalogue, 84% pour obtenir un bon de réduction et 82% pour recevoir des informations sur les produits et services d'une entreprise.

En outre, l'imprimé publicitaire est un support qui incite à l'achat en magasin. 74% des interviewés se sont ainsi déplacés en boutique suite à la réception d'un imprimé publicitaire (+ 6 points vs 2005) et 68% des interviewés ont effectué un achat suite à la lecture d'un prospectus (+ 6 points vs 2005).

En parallèle de ces résultats, Mediapost souhaite faire valoir les qualités de l'imprimé publicitaire qu'elle considère comme peu nuisible à l'environnement, mais surtout particulièrement créatif. «C'est un média qui offre une grande liberté, une grande souplesse et permet d'instaurer une relation de connivence avec le consommateur», conclut Nathalie Andrieux.

Méthodologie

Etude menée grâce à un questionnaire de 12 pages auto-administré par voie postale, collecté entre le 4 juin et le 1er juillet 2008 sur un échantillon de 2 301 individus de 15 ans et plus, extraits du panel Métascope de TNS Sofres.

Emmanuelle KALFON

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement ou carte perceptuelle permet de visualiser la place du produit (ou de la marque) : vis-à-vis de la concurrence, [...]

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Les exigences des annonceurs vis-à-vis des instituts d'études dépassent aujourd'hui le fond pour englober la forme. Une mutation qui impacte [...]

Coca-Cola : dans la réalité (virtuelle) de ses usines

Coca-Cola : dans la réalité (virtuelle) de ses usines

Coca-Cola : dans la réalité (virtuelle) de ses usines

Coca-Cola Entreprise ouvre aux consommateurs les portes de son usine de production de Grigny, dans l'Essonne. La visite est proposée... en réalité [...]

Accengage publie son Baromètre 2016 des Notifications Push

Accengage publie son Baromètre 2016 des Notifications Push

Accengage publie son Baromètre 2016 des Notifications Push

L'étude dont les résultats sont présentés de façon synthétique présente les différences de comportements vis-à-vis du push en fonction des différentes [...]