Recherche

Mediaedge : cia se lance dans le viral

Publié par le

Le concept du marketing viral amorce son développement sur le marché français. Pour occuper le terrain, l'agence médias Mediaedge : cia se dote d'une unité entièrement dédiée à cette technique.

  • Imprimer


Elle s'appelle “Lab Viral” et sera dirigée par Hugues Cholez, fondateur et ancien directeur de Proteïn, première agence française de marketing viral sur le Net et filiale du site Vitaminic. Cette nouvelle entité, disposant déjà d'une BDD riche de 500 “Super Users” du Net, constitue, pour Mediaedge : cia, une opportunité d'entrer de plain-pied dans le marketing viral sur le Net, « activité en pleine croissance en France », assure Christophe Dané, son directeur commercial. Et de préciser : « 80 % de nos clients ont manifesté un fort intérêt pour ce type de communication. » Intérêt d'autant plus prononcé, que les principes de fonctionnement du marketing viral sur le Web restent encore méconnus des annonceurs. « Contrairement aux idées reçues, une campagne virale ne se résume pas à l'envoi de quelques e-mails sympas à retransmettre aux copains », précise Hugues Cholez. Fort de son expérience acquise chez Proteïn, le directeur de Lab Viral insiste sur les quatre conditions essentielles à la réussite d'une campagne de propagation : exit l'improvisation, la conception du dispositif et des messages doit intervenir en amont du plan de communication auquel il s'intègre. Encore, faudra-il être attentif au choix des outils de diffusion du message (minifilm, Flash, teasers, minisites…) ; de même en ce qui concerne les aspects ergonomiques, afin de faciliter la diffusion auprès de la cible visée. Autre point à ne pas négliger : la motivation des troupes, par le biais de rémunérations ou de cadeaux pour récompenser les “Super Users”. Ces “influenceurs” constituent à la fois, la source et le déclencheur de la propagation du “Buzz marketing”. Enfin, il est impératif de disposer d'outils de suivi et de tracking ad hoc pour mesurer la montée en puissance du buzz et les résultats de la campagne. Ainsi structuré, le dispositif viral laisse peu de place à l'aléatoire. Tel est d'ailleurs l'argument clé que Lab Viral entend promouvoir auprès des annonceurs.

Nathalie Carmeni