Recherche

Matching Communication : être plus proche de l'annonceur

Publié par le

Eric Depoorter, Olivier Nielsen et Mathieu Violet ont fondé ensemble l'agence Matching Communication. Leur objectif : apporter une expertise de "seniors".

  • Imprimer


Séniorité, disponibilité, créativité, prix. Tels sont les quatre principes sur lesquels s'est fondée, il y a un an, l'agence de marketing opérationnel et relationnel Matching Communication. L'agence, qui peut intervenir en promotion, marketing direct, stimulation on et off line, est issue de la rencontre entre Olivier Nielsen (ex-UAP, April, Uniteam), doté d'une expertise en marketing financier, Mathieu Violet (ex-Dga de Consodata Lists), spécialiste des bases de données et qui avait lancé l'activité e-business chez Consodata, et Eric Depoorter, qui après avoir passé cinq ans chez BFA, est resté deux ans comme Dga de Groupe D, avant de devenir Dg de ThompsonConnect. Les trois associés (ils possèdent chacun un tiers du capital) sont partis d'un double constat : les agences de taille intermédiaire ont disparu du marché, tandis que les grosses et les petites ne répondent pas forcément aux exigences des annonceurs. « La principale raison pour laquelle j'ai quitté ThompsonConnect, c'est que j'avais envie de reprendre le rôle de conseil auprès des annonceurs », commente Eric Depoorter. L'agence de 11 personnes, qui possède une création intégrée, a pris le parti de n'embaucher que des gens qui possèdent de l'expérience. « Nous avons voulu minimiser les juniors », appuie le directeur associé. Parmi les clients qui ont été séduits par l'approche de Matching Communication figurent Applied Bio System (spécialiste mon-dial de la recher- che sur le génome humain), Cegetel pour quasiment tout le recrutement (résidentiel, professionnel...), Wanadoo pour des opérations promotionnelles, Avène, Groupama, Sidaction, Fondation pour l'Enfance, M6 Boutique (e-mailings) ou encore Ciné Live. « Nous leur amenons un maximum d'idées tout en restant humbles », poursuit Eric Depoorter. La date de lancement de l'agence - septembre 2001 - n'a apparemment pas nui à son développement puisqu'elle avait prévu de réaliser 760 000 E de marge brute à la fin 2002 et qu'elle va finalement atteindre les 1,8 ME.

Sophie Mensior

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

La recette d'une communication commerciale efficace nécessite plusieurs ingrédients de qualité : un fichier qualifié, un ciblage précis et des [...]

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

Jacques Chirac: une marque iconique pour les jeunes

Jacques Chirac: une marque iconique pour les jeunes

Jacques Chirac: une marque iconique pour les jeunes

Pâtissant d'une image ringarde de haut fonctionnaire, Jacques Chirac apprend à se faire aimer du peuple, jusqu'à devenir l'idole des jeunes. [...]

Les chatbots, Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Les chatbots, Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Les chatbots, Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Si les agents conversationnels demeurent pour l'instant cantonnés à des tâches simples, qu'adviendra-t-il lorsqu'ils seront capables de comprendre [...]