Recherche

Marketic/Intrinsic : fermez les bans

Publié par le


La fusion Marketic/Intrinsic n'aura pas lieu. Annoncé le 22 novembre 2000, ce projet a été dénoncé le 26 février 2001. Les raisons ? La fusion était conditionnée par un certain nombre de garanties qui n'ont pu être apportées par Intrinsic ou ses actionnaires, General Electric Capital, SAS et Acxiom. Marketic met en cause les derniers résultats d'Intrinsic, faisant état de difficultés financières qui pourraient, selon elle, compromettre le potentiel de croissance attendu. Néanmoins, Marketic et son actionnaire majoritaire, le groupe DDB, restent décidés à rechercher de nouveaux partenaires dans le but de poursuivre une croissance qui, elle, a été de 35 % en 2000. Marketic devrait annoncer en avril le nouveau positionnement de son offre commerciale, ainsi que des nouveautés techniques et commerciales.

Olivier Brusset

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale est l'opportunité pour les entreprises de réconcilier l'humain et les technologies digitales. L’humain et une vision [...]

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Amazon jouit d’un trafic exceptionnel, aussi bien en termes de quantité que de qualité. Ses 23 millions de visiteurs uniques par mois en font [...]

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Le média sportif du groupe Amaury dévoile un nouveau site mobile pour améliorer l'expérience utilisateurs de ses 1,6 millions de mobinautes [...]

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

La première vision de la smart city est dite top down. Centralisée, elle est portée le plus souvent par un ou plusieurs acteurs, souvent de [...]