Recherche

MILKA DETRONE M & M'S ET PEUGEOT SORT DU TOP 20

Publié par le

Chaque mois, Millward Brown analyse les réactions aux posts émis par le top 20 des fan pages de France (en langue française) regroupant le plus de membres. Pour chaque post émis par la marque sur la période étudiée, Millward Brown code notamment les «comments» et les «shares».

Ces indicateurs sont ensuite rapportés pour 10 000 fans (pour les «comments») et 10000 «likes» (pour les «shares»), de manière à corriger les effets de taille des différentes communautés.

Millward Brown observe que la taille du groupe n'augure en rien de sa capacité à engager la conversation (« comments ») et à susciter l'envie de partager (« shares »). A l'heure où les marques investissent massivement ce point de contact digital, la récurrence de ces observations permet de mieux comprendre les leviers de l'engagement et de l'interactivité, qui sont au coeur de l'animation d'une communauté. Cette analyse concerne la période allant du 1er au 29 février 2012.

Le classement des 20 fan pages francophones les plus visitées (source Socialbakers) enregistre une entrée fracassante: Milka prend la troisième position, détrônant ainsi M&M's France. Ces mouvements se font au détriment de Peugeot, qui quitte le top 20. La marque avait effectué un retour dans le classement en début d'année.

En février 2012, le taux d'accroissement moyen des communautés est fort: 9,31 % contre 5 % en janvier, porté par Chupa Chups, Disneyland Paris et M&M's France. Sans oublier la forte progression de la page Milka. La page Schtroumpfs Haribo commence à payer son manque de conversation avec ses fans. En effet, la marque n'a rien posté depuis mars 2011, ce qui explique sa perte de position progressive dans ce classement, ainsi que la stagnation de son recrutement.

En février, le niveau de conversation avec les fans est très (trop) faible, malgré le gain continuel de fans. SFR revient à son niveau habituel, après avoir retenu la leçon du lancement de Free Mobile (en janvier) et avoir recentré sa ligne éditoriale sur ses points forts (réseau, VOD, application «Le Foot amateur by SFR»). Elle regagne même des voix positives après son annonce sur le lancement de la 4G. Malgré ces faits, la page reste liée au SAV: les fans se plaignent et SFR répond.

Pour ce deuxième mois de 2012, nous observons une légère baisse du top 20 sur cet indicateur. La page des Lapins Crétins est toujours en tête, avec plus de 2000 partages pour la « Sain t-Valentin version lapins», alors que Disneyland Paris fait une entrée timide, avec 23 « shares ». La capacité à convertir les « likes » en partage est un indicateur à suivre car il révèle la capacité de la marque à faire «briller» le fan auprès de ses amis et permet de mesurer l'effet multiplicateur des posts en dehors de la fan page: un fan est un ambassadeur en puissance et permet d'augmenter la «couverture» de la marque.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]