Recherche

M-REAL: de la PATE à BOIS aux BOBINES de PAPIER

Publié par le

Située à Kirkniemi, à 50 kilomètres d'Helsinki, l'usine de fabrication de papier de M-real est l'une des 23 unités de production de la marque. Une papeterie moderne qui vient de s'équiper d'une troisième bobineuse afin d'augmenter sa capacité de production.

  • Imprimer

@ M-real

M-real fait figure de géant du papier en Finlande, son pays d'origine. Filiale du groupe Metsälitto, le papetier emploie quelque 13000 employés à travers le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 5,6 milliards d'euros en 2006. Sur les 23 unités de production réparties dans 9 pays, cinq sont spécialisées dans la fabrication de papiers fins couchés. C'est notamment le cas de l'usine de Kirkniemi, située en plein coeur de la forêt finnoise, et utilisée à l'origine pour la fabrication de papier journal. Ce centre de production moderne, certifié Iso 14001, affiche une capacité annuelle de 730 000 tonnes sur trois machines à papier différentes, dont la plus importante sert à la fabrication du papier Galerie Lite, produit phare de M-real. Chaque jour, ce sont ainsi 2 000 tonnes de papier (l'équivalent de 7,5 millions de copies) qui sortent des bobineuses de Kirkniemi. L'usine est entièrement dédiée à la fabrication et n'assure aucun stockage, les bobines étant expédiées dès leur sortie des machines. Outre la production de papier, Kirkniemi propose également un centre d'échantillonnage pour faciliter le choix en fonction des supports (magazines, mailings, etc.) et un service de gestion de la couleur qui offre aux clients des recommandations en prépresse et des évaluations de la qualité d'impression.

1 Les machines

L'usine est équipée de trois machines de fabrication de papier. La première et plus importante d'entre elles, surnommée la «Galerie Queen», produit Galerie Lite (de 35 à 54 g/m2), l'un des papiers phares de M-real. Elle vient d'être équipée d'une toute nouvelle bobineuse qui répond aux exigences des nouveaux types de presses offset, plus larges. L'usine a investi quelque 7 millions d'euros pour s'offrir cette technologie dernier cri. Les autres machines sont dévolues à la fabrication des deux papiers destinés à l'édition: Galerie Fine (de 65 à 115 g/m2) et Galerie Brite (de 57 à 80 g/m2).

2 L'acheminement de la pâte

La pâte est fabriquée en amont, dans d'autres centres de production spécifiques, et acheminée directement à Kirkniemi via des pipelines. Cette usine, comme l'ensemble des unités de production de M-real, est certifiée ISO 14001 et possède un certificat de traçabilité (PEFC ou FSC). La pulpe est transférée sur les machines qui vont alors fabriquer des bobines de papier par le biais d'un processus complexe.

3 Le séchage de la pâte

La pâte à papier brute contient plus de 99% d'eau. Il faut d'abord sécher la pulpe pour en extraire la fibre. Une première quantité d'eau est drainée avant que la pâte ne soit passée dans des presses qui permettent d'évacuer plus de 50% d'eau supplémentaires. Enfin, la pulpe est pressée par des cylindres chauffés qui permettent d'évaporer ce qui reste. A la fin de cette opération, la pâte ne contient plus que 3 à 7% d'eau résiduelle en fonction du type de papier voulu.

4 Le couchage

Une fois le papier formé à partir de la pâte, celui-ci subit ce que l'on appelle le «couchage». Cette opération est destinée à en optimiser l'imprimabilité, en améliorant certaines caractéristiques: blancheur, opacité et brillance. Le couchage consiste à couvrir le papier sur une ou deux faces avec un pigment d'origine minérale. Chaque côté peut recevoir d'une à trois couches. La surface du papier ainsi obtenue est mate. Elle doit donc être traitée par un procédé de calandrage, c'est-à-dire en passant le papier entre des rouleaux sous très forte pression pour en lustrer les faces par frottement et obtenir le degré de brillance souhaité.

5 Le bobinage

En fin de chaîne, le papier est enroulé autour d'un cylindre géant afin de former une première bobine. Celle-ci est ensuite redécoupée en de plus petits cylindres personnalisés selon les demandes des clients et en fonction de l'utilisation finale du papier. Les grandes bobines de papier peuvent également être directement découpées en feuilles selon les besoins.

6 La finalisation

Les bobines sont alors enveloppées soit dans un papier kraft, soit dans un emballage plastique spécifique qui les protège de l'humidité, de la lumière ou des dommages qui pourraient être occasionnés pendant le transport. Les feuilles sont quant à elles regroupées dans des boîtes ou mises en palettes, prêtes à être expédiées.

7 Le «color management»

Le centre de production de Kirkniemi, comme l'ensemble des usines de M-real, propose un service de gestion de la couleur à ses clients.

L'objectif est de les aider à obtenir une reproduction des images et des couleurs la plus précise et régulière possible. Ce service repose sur le processus de sélection et d'application du profil colorimétrique pour ICC (International Color Consortium). Mais le «color management» passe aussi par une évaluation de la qualité en prépresse (vérification des images PDF, de la charge d'encre, etc.) et de la qualité d'impression.

8 Le centre d'échantillonnage

Présenté comme un second service à forte valeur ajoutée, le «Sample Center» de Kirkniemi est un centre qui présente toutes sortes d'échantillons imprimés ou vierges. Les clients de M-real peuvent ainsi visualiser, en conditions réelles, les rendus de tel ou tel papier et des différents grammages.

Isabelle Sallard

La technologie

La technologie

La technologie

La technologie est l'ensemble du processus de transformation réalisé par l'entreprise. Elle fait peser des contraintes fortes sur la définition [...]

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

La structure par projets

La structure par projets

La structure par projets

La structure par projets organise l'entreprise dont l'activité a un caractère non répétitif (grands travaux, ingénierie complexe, production [...]