Recherche

Luxuring veut fédérer les marques de luxe

Publié par le

Catherine Jubin, consultante, vient de lancer Luxuring, une société qui se propose de réaliser des opérations marketing communes à différentes marques.

  • Imprimer


Mettre en relation des professionnels du luxe et coordonner leur communication, tel est le concept novateur de la société Luxuring Sarl, créée en juillet dernier par Catherine Jubin. Consultante auprès des entreprises de ce secteur depuis plus d'une dizaine d'années, elle a débuté sa carrière chez IFF aux Etats-Unis, avant de travailler au sein de la division luxe de L'Oréal. Puis elle a pris la direction internationale des Parfums Guy Laroche. En 2001, elle a créé l'Association des Professionnels du Luxe, importation du Luxury Marketing Council de New York.

Pas plus de huit marques par opération


« L'idée de Luxuring est partie du constat que les marques de luxe avaient le même type de clients. Il s'agissait alors de regrouper leurs problématiques communes, telles que le recrutement et la fidélisation de nouveaux clients », raconte Catherine Jubin. Luxuring joue donc un rôle de coordonnateur entre les différents annonceurs, notamment en rassemblant leurs bases de données. « Les marques s'adressent ainsi à des gens qui s'intéressent de façon certaine au luxe », poursuit-elle. La base de données ainsi constituée reste centralisée, chaque annonceur n'ayant pas accès aux données des autres; à chaque opération, la base se reconstitue avec de nouveaux annonceurs. Pour protéger au mieux les données, Luxuring ne mettra pas dans la même opération deux marques en concurrence directe. La première opération marketing direct, regroupant la communication institutionnelle de cinq marques de luxe (automobile, cosmétique, spiritueux, design et hôtellerie), est diffusée depuis le 2 novembre à 25 000 adresses, sur Paris et en Province. La brochure, raffinée et haut de gamme, s'articule autour d'un thème central : le temps. Par la suite, un second type de communication relationnelle sera diffusé, cette fois sous forme d'offres privilèges de différents partenaires au sein d'un même mailing. Luxuring espère lancer deux opérations de la sorte par an. Les clients qui reçoivent le mailing peuvent ainsi découvrir d'autres marques et bénéficier d'offres spécifiques. « De façon générale, 100 000 à 200 000 personnes peuvent être intéressées par ces offres », souligne Catherine Jubin. L'intérêt, pour les marques, réside dans le recrutement de nouveaux clients. « Il n'y a pas autant de doublons que l'on ne le craignait. Chaque marque fidélise sur un cinquième du fichier et recrute sur le reste », explique Catherine Jubin. Pour sa première opération, Luxuring a fait appel à l'agence UrsaMaïor pour la création du message, et à la société GEGM pour le traitement et la production d'images. A terme, Luxuring espère regrouper six à huit marques pour chacune de ses opérations. « Nous n'allons pas réunir trop de marques en même temps. Ce n'est bon ni en termes d'image, ni en termes de coûts », estime Catherine Jubin.

Céline Oziel