Recherche

Logo sur le bureau

Publié par le


Gratuit pour les utilisateurs, mais payant pour les annonceurs, le logiciel X-ot a été adopté par les principaux moteurs de recherche français (Nomade, Lycos, AltaVista) et sites de e-commerce tels LoTree, ZeBank ou encore Marketo. Pour en profiter, il suffit à l'internaute, de se rendre sur le site tome5.com et de télécharger un petit utilitaire qui vient se placer dans la barre de menu du bureau Windows. Ainsi, il n'est plus besoin de lancer son navigateur pour accéder à son site favori. Un clic sur l'icône du site, et le navigateur se lance automatiquement. Outil de fidélisation, le X-ot fait entrer la marque dans l'univers quotidien de l'internaute, son logo étant affiché en permanence sur le bureau de son PC ou de son Macintosh. (1)

Pour en savoir plus


(1) X-ot. Tome 5. Tél. : 01 40 54 73 90. Fax : 01 44 70 07 76.

Olivier Brusset

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Undiz teste le retrait des achats en casiers automatiques

Le magasin du centre commercial Saint-Lazare Paris a été sélectionné pour un pilote permettant à Undiz d'évaluer les bénéfices apportés par [...]