Recherche

Les étapes indispensables à respecter en amont

Publié par le

Internaliser l'impression de ses mailings est une démarche importante pour une entreprise. Voici cinq points à prendre en considération.

  • Imprimer

1Mesurer son volume


Il est évident qu'une banque, un opérateur de téléphonie ou un assureur n'ont pas les mêmes besoins en matière d'impression de mailing qu'une PME. Sachant que les premiers doivent envoyer tous les mois des millions de relevés de compte à leurs clients, alors que l'entreprise de taille moyenne adressera des documents promotionnels en fin d'année, des courriers informels… Il est donc important de définir son volume de documents, mensuel ou annuel, afin de choisir ensuite le bon matériel.

2Choisir les machines


En fonction de la volumétrie, les entreprises ont à leur disposition plusieurs types de machines : des imprimantes laser monochrome, des laser couleur, de l'impression feuille à feuille, de l'impression en continu, des imprimantes format A4, format A3, des systèmes offset ou numérique... Difficile pour une PME de produire des documents au compte-gouttes, par lots de 200 ou 300 exemplaires. Comment profiter alors des avantages de l'offset pour des petites quantités ? Peut-on utiliser tous les différents types de papier sur des imprimantes traditionnelles ? Autant de questions à se poser et de variantes à prendre en compte pour trouver le matériel adéquat.

3Prendre en compte le coût


Parmi les critères qui servent à trancher entre les différentes machines et technologies, le budget investi dans l'achat d'un mode d'impression arrive en tête. Même si la tendance est au perfectionnement des petites imprimantes laser destinées à produire quelques dizaines de pages par minute et à l'amélioration de la composition chimique des encres, le coût total d'acquisition d'une telle machine reste important : environ 5 000 E. En revanche, pour les entreprises qui demandent un volume d'une centaine de pages/minute, on optera pour plusieurs imprimantes, reliées en réseau, afin d'obtenir une cadence similaire à celle d'une grosse machine, mais avec un investissement à l'achat qui avoisine les 50 000 E. Un montant encore très inférieur à celui d'une presse à haute vitesse (jusqu'à 150 000 pages par mois), qui atteint plusieurs centaines de milliers d'euros.

4Viser gain de temps et réactivité


Le temps, c'est de l'argent… cette maxime peut s'appliquer également à l'impression de documents. Les entreprises ont plusieurs solutions pour imprimer leurs mailings, toujours dans un objectif de réduction des coûts : externaliser cette activité en passant par des providers ou des imprimeurs, ou internaliser l'impression en se dotant de matériel pointu. Cette deuxième solution peut être motivée par la vitesse de réalisation de la communication et la réactivité au marché. Lorsque l'entreprise fait le choix de s'équiper en interne, de la création à la production, le cycle complet peut être réalisé dans la journée. Ce qui permet à l'entreprise de mieux utiliser les données variables concernant ses clients, pour s'assurer davantage de réactivité et une communication flexible en cas, par exemple, de dévalorisation d'une information,ou d'un changement de charte graphique.

5Personnaliser au maximum


Des études sectorielles précisent qu'une information ciblée et pertinente améliore les taux de réponse aux mailings et augmente le taux de rétention des clients dans les programmes de CRM. La communication de l'information s'effectue à très grande vitesse. Il en résulte un marketing de niches, ultra segmenté, et une customisation de plus en plus ciblée. Pour leurs documents promotionnels, modes d'emploi, magazines, livres ou matériels éducatifs, les entreprises souhaitent de petites séries, mais au contenu variable, adapté à chaque groupe d'utilisateurs, par langue ou par marché. Pour s'adresser à leurs destinataires comme à autant d'individus, les grandes entreprises ont besoin de beaucoup de mailings en courts tirages.

Cahier réalisé par Peggy Cardin

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Article écrit par Channable

Channable

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Si je vous dis « la Fnac ? » je parie que vous me dites « livres », « CD » ou « DVD ». Vous avez bien raison, mais saviez-vous que la marketplace [...]

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Après 5 ans d'existence, Mirakl, fournisseur mondial de solutions marketplace, poursuit son développement autour de deux axes forts : accroître [...]

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

Développement de Costco, décryptage des twittos en magasin importance du mobile en boutique... Retour sur les chiffres les plus percutants cités [...]

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Après la nomination récente de Barbara Bates au poste de CEO de l'agence, Hotwire dévoile le nouveau visage de sa marque, reflet d'une stratégie [...]

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win
Maison mère de Win-Win à Paris.

L'agence de marketing expérientiel Win-Win annonce le gain après compétition de plusieurs budgets liés à l'ouverture à Marseille de son "Patio" [...]