En ce moment En ce moment

Les e-marchands bouclent l'année 2004 en fanfare

Publié par le

La Fevad a pris le pouls du marché du e-commerce et livré les résultats de l'ICE (Indice Commerce Electronique) 2004. L'institut d'études DirectPanel, quant à lui, a dressé le bilan des achats de Noël.

  • Imprimer


2004 : une année placée sous le signe de la croissance pour les marchands du Net dont les ventes ont progressé de 53 % par rapport à 2003. La tendance à la hausse constatée par la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance) durant le premier semestre 2004 a donc été confirmée sur le second, et reste plus élevée que celle constatée aux Etats-Unis (+ 26 %). Principaux bénéficiaires de cet état de grâce : les sites grand public (hors voyagistes) dont le CA s'est accru de 58 % contre 45 % pour les sites B to B. De leur côté, les voyagistes ne sont pas en reste avec une progression record de 50 % en 2004 vs 38 % en 2003. « Nous sommes en pleine phase d'accélération de la croissance », se félicitent les e-marchands de la Fevad, qui envisagent pour 2005 une hausse au moins équivalente. Ce qui porterait la taille du marché, estimée à 5,5 MdE en 2004 (hors B to B et services financiers), à 10 MdE fin 2005.

Noël bondissant


La fin d'année est toujours propice au déclenchement de l'acte d'achat en ligne. Tendance confirmée en 2004 sur les mois de novembre et décembre. Au cours de ce bimestre, la croissance enregistrée par les marchands du Net a été de 62 % ! Qui se traduisent, en valeur par 1,1 MdE de chiffre d'affaires pour le Noël 2004 contre 700 millions sur la même période en 2003. Locomotives de cette croissance, trois facteurs essentiels sont mis en exergue par DirectPanel : la poursuite de la démocratisation du haut-débit, l'arrivée de nouveaux e-acheteurs, (+ 17 % sur la seule période de Noël) et le renouvellement de la confiance des clients des sites aux e-marchands. « Rassurés par leurs achats de Noël en 2003, les internautes commandent de plus en plus et pour des montants de plus en plus élevés », indique-t-on chez Alapage. Phénomène confirmé par le baromètre de DirectPanel qui comptabilise une moyenne de 3,34 commandes par internaute en 2004 versus 3,14 l'année précédente. A noter que près d'un acheteur sur trois a effectué au moins quatre commandes en ligne, les nouveaux e-shoppers ayant réalisé, en moyenne, 2,86 commandes contre 3,84 pour les anciens. Les effets sur le montant des commandes s'affichent à la hausse, portant le panier moyen de Noël de 180 e en 2003 à 190 e. Autre fait marquant : la plus forte croissance est celle des paniers importants, d'un montant situé entre 200 et 500 e, 12 % de la population globale des e-shoppers ont même effectué des achats en ligne d'un montant supérieur à 400 e. Enfin, le panier moyen d'un nouvel e-shopper s'établit à 156 e contre 201E, en moyenne, pour un ancien acheteur.

Suprématie de l'univers culturel Côté produits, les plus plébiscités restent ceux issus de l'univers


culturel, 50 % des e-shoppers ayant acheté au moins un CD ou un DVD. Suivent, dans l'ordre, les livres (31 %), les billets d'avion et train (26 %), les vêtements (20 %). A noter la forte progression d'achats de jouets et de produits Hi-fi, électroménagers et de beauté. Enfin, parmi les produits stars de Noël, signalons les clefs USB, le MP3 et le SACD.

La confiance règne


Parmi les raisons qui encouragent les internautes à l'e-shopping, la commodité reste la principale (52 %), suivie du facteur de choix, en hausse de 6 % par rapport à 2003. Soulignons aussi la pertinence de l'e-mail, 27 % des acheteurs ont effectué au moins un achat suite à la réception d'un message promotionnel contre 38 % en 2003. Une baisse donc, mais qui, d'après PriceMinister, serait due aux internautes. Ceux-ci attendant moins les sollicitations pour se rendre sur les sites. L'étude montre aussi un maintien élevé du niveau de confiance: 91 % des sondés se déclarent satisfaits de leurs emplettes durant les fêtes 2004 et 97,6% se déclarent prêts à renouveler l'expérience.

Nathalie Carmeni

Autres articles

70% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin
70% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin 70% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin

70% des consommateurs utilisent leur mobile en magasin

Par

Cette infographie synthetise quelques uns des enseignements du Guide des interactions en point de vente realise par la commission commerce mobile [...]

SQLI rachète Osudio
SQLI rachète Osudio

SQLI rachète Osudio

Par

Le groupe de service dedie au digital SQLI fait acquisition Osudio specialiste du commerce implante au Benelux au Danemark en Allemagne

Accenture souhaite acquérir l'agence Altima
Accenture souhaite acquérir l'agence Altima

Accenture souhaite acquérir l'agence Altima

Par

acquisition Altima acteur majeur dans e commerce en France permettrait de completer les capacites Accenture Interactive en matiere experience [...]

Applis mobiles: un point de contact clients incontournable
Applis mobiles: un point de contact clients incontournable

Applis mobiles: un point de contact clients incontournable

Par

App Annie fournisseur de donnees pour le marche des applications mobiles publie une etude sur la place cle que les applications mobiles occupent [...]

Pourquoi le m-commerce est encore à la traîne en France
Pourquoi le m-commerce est encore à la traîne en France

Pourquoi le m-commerce est encore à la traîne en France

Par

Trois mois apres avoir lance son panel mobile en France Comscore dresse un portrait des specificites hexagonales dans les usages mobiles notamment [...]