Recherche

Les différents types de cartes

Publié par le

Avant que l'on entre dans l'ère de la dématérialisation, la carte a encore de beaux jours devant elle. Et offre aux entreprises émettrices un certain choix dans la nature et les fonctionnalités du support.

  • Imprimer

La carte simple


Autrement appelée "carte aveugle", car elle ne permet aucune "traçabilité" du client. Elle ne présente aucune fonctionnalité lui permettant d'être porteuse d'informations. Généralement décorée à l'enseigne du point de vente, elle a essentiellement fonction de "passe".

La carte personnalisée


Ses fonctions sont identiques à celles de la carte simple. La personnalisation lui confère un aspect plus haut de gamme pour l'enseigne et plus valorisant pour le porteur. Elle sert souvent de support à l'apposition d'un tampon ayant valeur d'unités de fidélité. La personnalisation permet d'identifier, de valoriser, d'adresser, de qualifier. Bien souvent, les entreprises émettrices ont recours à ce que les encarteurs appellent une "personnalisation anonyme" : si la carte porte le nom de son porteur, cette notification n'a strictement aucune utilité fonctionnelle, sa seule vertu étant de flatter l'ego du client.

La carte Gencodée


Elle présente un code à barres, identifiable par lecture optique, ce qui permet un traitement accéléré de l'information (avantage principal par rapport à la carte simple). Le Gencode peut servir à identifier le support en tant que tel, auquel cas il est imprimé lors de la fabrication des cartes et celles-ci auront toutes le même code. Il peut également servir à identifier le porteur ; dans ce cas, le code sera appliqué par des imprimeurs spécialistes de la personnalisation.

La carte à piste


Il s'agit d'un système on-line, nécessitant le recours à un réseau de terminaux, de serveurs et de bases PC en back-office. Ce qui induit des transactions permanentes liées aux opérations (à raison d'environ 60 centimes par transaction). Lorsque la carte à piste entre dans le champ proche d'une source magnétique non compatible, les données contenues dans la piste peuvent être effacées ou altérées. Elle permet de stocker des informations sur la carte, sous forme de caractères numériques et alphanumériques lisibles par lecteur magnétique. L'avantage majeur de la piste sur le Gencode réside dans la possibilité d'ôter des informations et d'en introduire lorsque la carte est utilisée.

La carte à puce


Carte à puce. Il s'agit d'un système off-line. La puce véhicule l'information, ce qui confère à la carte une autonomie en matière de stockage des données. Ce système évite le coût représenté par les allers-retours de transport d'information via le circuit téléphonique. Il en existe deux espèces. - La carte à microcircuits. Elle présente une mémoire adressable, c'est-à-dire qui permet une reconnaissance de la position de l'information recherchée, ce qui facilite le relevé de cette information. Cette carte est généralement utilisée comme porte-jetons, à l'instar d'un porte-monnaie sans valeur faciale ni création de monnaie parallèle. C'est assurément le support le plus utilisé par les entreprises dans le cadre de leur programme de fidélisation. - La carte à microprocesseurs. Un microprocesseur présente les fonctionnalités d'un micro-ordinateur, c'est-à-dire une intelligence artificielle, ce qui ouvre très largement les perspectives d'exploitation. Volume quasi illimité d'informations. Autonomie du support : la carte détient elle-même les données. Trois types de mémoire peuvent entrer en jeu. La mémoire ROM (Read only memory) permet la simple lecture de données. La mémoire PROM (Programmable read only memory), permet la simple lecture de données avec possibilité de programmation unique. La mémoire E2PROM (Erasable PROM) permet l'effacement des données et, donc, une programmation réitérée. La mémoire RAM (Random access memory), mémoire adressable. Par ailleurs, le recours au système d'intégration Java, qui constitue le facteur d'évolution le plus manifeste à très court terme pour les cartes à puce va permettre l'introduction à l'infini de programmes et d'applications durant la durée de vie du support, par téléchargement lors des mises sous tension de la carte.

La carte sans contact


Dernière génération de carte. Fonctionnant avec une puce et une antenne, elle permet la reconnaissance du porteur sans qu'il soit nécessaire d'introduire la carte dans un lecteur. La lecture se faisant à distance (quelques centimètres au plus). Encore très peu utilisée dans le cadre de programmes de fidélisation.

Carte bancaire : multifonction, multitechnique


Le cumul des technologies est assez rare en matière de cartes de fidélisation. Le cas des cartes bancaires, qui intègrent à la fois une piste magnétique et une puce, est spécifique, lié d'une part à leur dimension multi-fonctionnelle, d'autre part à leur dimension internationale. En France, la piste magnétique est utilisée pour le retrait d'argent sur les distributeurs automatiques, alors que la puce concentre les fonctions de paiement. Dans de nombreux pays étrangers, la piste magnétique sert à la fois au retrait et au paiement.

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

Les promotions, trop nombreuses, ne parviennent plus à jouer leur rôle de fidélisation et de différentiation auprès des consommateurs. Cyril [...]

M-Commerce : Des fleurs et des applis

M-Commerce : Des fleurs et des applis

M-Commerce : Des fleurs et des applis

Monceau Fleurs, Rapid'Flore et Happy se dotent d'une appli pour commander ses fleurs. De l'inédit dans l'univers floral. Ces applis offrent [...]

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

Carte de visite-éthylotest, chaussettes Netflix connectées... La directrice de création de l'agence Fove passe en revue les campagnes qui ont [...]

Kiabi à la conquête de Paris

Kiabi à la conquête de Paris

Kiabi à la conquête de Paris

De retour dans la capitale, le pop up store parisien de Kiabi vient d'ouvrir ce vendredi 25 novembre 2016. Objectif ? S'implanter de façon plus [...]