Recherche
En ce moment En ce moment

Les dangers de dire «j'aime» sans le penser

Publié par le

Il fallait s'y attendre... Avec plus de la moitié des internautes présents sur les réseaux sociauxSource Gartner, 2012, les entreprises font feu de tous bois pour être «aimées», engranger des commentaires positifs sur leurs pages Facebook, accroître leur nombre de followers sur Twitter ou générer un maximum de clics sur leurs vidéos YouTube. Après tout, tant que les règles du jeu sont respectées, rien à dire. Seulement voilà, depuis plusieurs années, lesdites règles sont de plus en plus transgressées. Les entreprises n'ont pas pu résister à l'envie d'obtenir toujours plus de contributions sur les réseaux sociaux... quitte à les payer! Aujourd'hui, l'inflation du nombre de faux en tout genre - faux fans, faux «j'aime», faux avis, faux commentaires, etc. - est telle que, selon l'institut britannique Gartner«Les conséquences des faux fans, j'aime et commentaires sur les réseaux sociaux», rapport de l'Institut Gartner, septembre 2012, ils pourraient, d'ici à 2014, représenter jusqu'à 15 % du total des avis et contributions. Pourtant, en agissant ainsi, les entreprises risquent gros. Aux Etats-Unis, celles qui se font prendre la main dans le sac sont publiquement condamnées et doivent s'acquitter de lourdes amendes. La Federal Trade Commission (FTC)Organisme en charge de la régulation du commerce considère, en effet, que «payer pour des avis positifs sans préciser que l'émetteur a été indemnisé pour le faire équivaut à de la publicité trompeuse». En France, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a promis de se pencher sur le sujet. Et l'Autorité française de normalisation (Afnor) prépare, pour la fi n de l'année, une norme visant à garantir l'authenticité des avis. Une fois épinglés, les mauvais joueurs, pour ne pas dire les «tricheurs», prennent le risque d'entacher leur réputation, de nuire à leur rentabilité, voire de faire baisser le cours de leur cotation en Bourse. Dans le business aussi, il faut savoir être beau joueur...

PAR DOMINIQUE FEVRE, REDACTRICE EN CHEF

DOMINIQUE FEVRE

Avec GeoMatch, CSA fait dans le micro-local

Avec GeoMatch, CSA fait dans le micro-local

Avec GeoMatch, CSA fait dans le micro-local

L'institut d'études déploie une nouvelle offre de test d'offres et de concepts géolocalisés à l'échelle de la plus petite division locale statistique, [...]

CGV 2018 : Next Régie joue sur tous les écrans

CGV 2018 : Next Régie joue sur tous les écrans

CGV 2018 : Next Régie joue sur tous les écrans

La publication des conditions générales de vente 2018 de la régie publicitaire de Next Radio TV (BFM TV, RMC, 01net...) est l'occasion pour [...]

Calculez votre niveau de maturité Social Media

Article écrit par Brandwatch

Brandwatch

Calculez votre niveau de maturité Social Media

Calculez votre niveau de maturité Social Media

Plutôt influenceur ou suiveur de tendances ? Bonne nouvelle, Brandwatch vous propose de calculer votre niveau de maturité social media.