Recherche

Les Trésors de Générosité : un don malin

Publié par le

La problématique des associations est de développer et trouver de nouvelles formes de collecte de fonds. Pour participer et aider à ce mouvement, Médiaprisme et ses partenaires organisent l'opération "Les Trésors de Générosité".

  • Imprimer


C'est en janvier 1999 que s'est créée l'Unogep (Union nationale des organismes faisant appel à la générosité du public), qui constitue en quelque sorte "l'Association des Associations". Aujourd'hui, elle regroupe plus d'une quarantaine d'associations et de fondations, dont les plus importantes telles que la Croix-Rouge, La Fondation de France, l'APF, La Ligue contre le Cancer... Présidée par Daniel Bruneau, ses principales missions sont de défendre et représenter les associations auprès des pouvoirs publics pour tout ce qui touche aux appels à la générosité, à la fiscalité, mener des actions à caractère professionnel pour aboutir à une meilleure organisation du système associatif et enfin augmenter la générosité en France par des actions de communication collectives et de nouvelles formes de collecte de fonds. Face à la stagnation des dons constatée en 2002, notamment ceux recueillis par marketing direct, et face à la stagnation des donateurs, il s'avère indispensable de trouver de nouvelles formes de collectes de fonds. A titre d'exemple, la collecte sur Internet se développe tout doucement, de même que l'e-mailing... Pour faire avancer les choses dans le domaine caritatif, l'Unogep envisage un certain nombre d'actions telles qu'une campagne de communication collective pour promouvoir la générosité et trouver de nouvelles formes de dons - l'association souhaiterait que la générosité soit une grande cause nationale en 2004 -, ou l'adoption d'un projet de loi pour le développement du mécénat et des fondations. « En France, nous manquons de grandes catégories de donateurs, telles que les entreprises », commente Daniel Bruneau. Dans le domaine des actions à caractère professionnel, l'Unogep a lancé une étude de notoriété et d'image, commune à tous les organismes, conduite par la Sofres en deux vagues annuelles. Par ailleurs, des opérations de mutualisation de traitement de l'adresse ont été menées fin 2002 : plus de 15 associations ont regroupé 8 millions d'adresses et Altria s'est chargée de les traiter. Une deuxième vague était prévue en mars avec d'autres associations. « Il est important de décloisonner le secteur associatif, à la fois en interne et en externe. Les associations doivent sortir du ghetto dans lequel elles ont tendance à s'enfermer », indique le président de l'Unogep. Dans cette optique, l'Unogep a adhéré à l'UFMD, de même que la Fevad a adhéré à l'association comme membre associé.

Un don de 37 000 euros en 2003


Mais, si les actions collectives ont leur impact, rien ne vaut l'initiative privée. Comme en témoigne l'opération "Les Trésors de Générosité", renouvelée pour la deuxième année consécutive et conduite par Médiaprisme et ses partenaires. « Le principe de l'opération repose sur la chaîne de valeur de l'adresse », souligne Frédérique Agnès, fondatrice et P-dg de Médiaprisme, conseil en stratégie adresses et courtage de données, qui intervient beaucoup pour le secteur associatif. Le principe est simple : chaque propriétaire de fichiers, qui le souhaite, donne le fruit d'une location d'adresses (louées par Médiaprisme) à l'Unogep. Ainsi, grâce à la mobilisation de grands acteurs du marketing et propriétaires de fichiers, Médiaprisme a pu remettre fin janvier 2003, un don de 37 000 euros à l'association. En 2002, il s'était élevé à 27 440 euros. « Il s'agit d'un don malin », estime Daniel Bruneau. Une opération, qui espérons-le, devrait faire des émules...

Sophie Mensior

Quand fidélité rime avec générosité

Quand fidélité rime avec générosité

Quand fidélité rime avec générosité

Les programmes de fidélité, qui se sont longtemps cantonnés à la carte, s étoffent et proposent différents services aux consommateurs. Dernier [...]

Générosité au bout du fil

Générosité au bout du fil

Générosité au bout du fil

10 sociétés disposant de plateaux de réception d'appels ont récolté les promesses de dons lors de l'opération "48 heures contre le Sida" organisée [...]