Recherche

Les Français plongent dans l'accoutumance au Web

Publié par le

Pour la onzième édition de Profiling, l'étude bi-annuelle sur l'évolution du comportement des internautes, Ipsos Médias a scruté les pratiques des visiteurs de 205 sites web suivant plus de 150 critères comportementaux. Principale conclusion : le recours à Internet s'intègre au cœur de la vie quotidienne.

  • Imprimer


Stable, le nombre de Français internautes n'a pas évolué au cours du premier semestre 2003 (37,6 % de Français connectés en décembre 2002 vs. 37,8 % en juin 2003). C'est en revanche du côté des habitudes de consommation que l'étude relève les évolutions comportementales les plus marquantes, les Français devenant de plus en plus accros au Net : 61 % d'entre eux ont surfé au moins une fois par jour en juin 2003 contre 42 % en juin 2002. Bref, la pratique du Web trouve sa place dans le quotidien des internautes qui, au-delà de la recherche d'informations et de la consultation d'e-mails, l'utilisent pour des fonctions aussi variées que les opérations bancaires (48 %), le téléchargement de textes (41 %), de logiciels (35 %), la messagerie instantanée (32 %), etc. Conséquence mise en exergue par l'étude : la familiarité accrue avec le Web entraîne des exigences plus importantes en termes d'équipement : si 59 % des internautes au domicile restent connectés en bas débit (vs. 36 % en haut débit), 39 % d'entre eux affirment vouloir s'équiper d'un accès ADSL ou câble au cours des douze prochains mois afin d'améliorer leur confort de navigation.

Les CSP + , noyau dur de la population des internautes


En dépit de sa forte démocratisation, l'usage d'Internet reste encore l'apanage des foyers les plus aisés : 57 % des internautes appartiennent à des foyers CSP + versus 30 % de la population française, et 20 % de ces foyers bénéficient d'un revenu annuel net supérieur à 36 000 euros. D'où leur attitude sur-consommatrice en ligne par rapport au reste de la population. Plutôt masculin (59 %), d'âge situé entre 25 et 49 ans (65 %) et chef de famille CSP + (62 %), l'e-acheteur français utilise le Net depuis trois ans en moyenne (58 % acheteurs), consomme principalement des produits culturels (20 % des achats en ligne) ou des produits de voyage (17 % des e-achats). Il utilise également le Net pour réaliser ses achats hors Web (41 %) et se montre de moins en moins réfractaire au paiement en ligne par carte bancaire.

Nathalie Carmeni