En ce moment En ce moment

Les Français plongent dans l'accoutumance au Web

Publié par le

Pour la onzième édition de Profiling, l'étude bi-annuelle sur l'évolution du comportement des internautes, Ipsos Médias a scruté les pratiques des visiteurs de 205 sites web suivant plus de 150 critères comportementaux. Principale conclusion : le recours à Internet s'intègre au cœur de la vie quotidienne.

  • Imprimer


Stable, le nombre de Français internautes n'a pas évolué au cours du premier semestre 2003 (37,6 % de Français connectés en décembre 2002 vs. 37,8 % en juin 2003). C'est en revanche du côté des habitudes de consommation que l'étude relève les évolutions comportementales les plus marquantes, les Français devenant de plus en plus accros au Net : 61 % d'entre eux ont surfé au moins une fois par jour en juin 2003 contre 42 % en juin 2002. Bref, la pratique du Web trouve sa place dans le quotidien des internautes qui, au-delà de la recherche d'informations et de la consultation d'e-mails, l'utilisent pour des fonctions aussi variées que les opérations bancaires (48 %), le téléchargement de textes (41 %), de logiciels (35 %), la messagerie instantanée (32 %), etc. Conséquence mise en exergue par l'étude : la familiarité accrue avec le Web entraîne des exigences plus importantes en termes d'équipement : si 59 % des internautes au domicile restent connectés en bas débit (vs. 36 % en haut débit), 39 % d'entre eux affirment vouloir s'équiper d'un accès ADSL ou câble au cours des douze prochains mois afin d'améliorer leur confort de navigation.

Les CSP + , noyau dur de la population des internautes


En dépit de sa forte démocratisation, l'usage d'Internet reste encore l'apanage des foyers les plus aisés : 57 % des internautes appartiennent à des foyers CSP + versus 30 % de la population française, et 20 % de ces foyers bénéficient d'un revenu annuel net supérieur à 36 000 euros. D'où leur attitude sur-consommatrice en ligne par rapport au reste de la population. Plutôt masculin (59 %), d'âge situé entre 25 et 49 ans (65 %) et chef de famille CSP + (62 %), l'e-acheteur français utilise le Net depuis trois ans en moyenne (58 % acheteurs), consomme principalement des produits culturels (20 % des achats en ligne) ou des produits de voyage (17 % des e-achats). Il utilise également le Net pour réaliser ses achats hors Web (41 %) et se montre de moins en moins réfractaire au paiement en ligne par carte bancaire.

Nathalie Carmeni

Autres articles

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic
Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Par

aube de addressable TV le petit ecran inspire deja des bonnes pratiques du digital pour offrir ses annonceurs une mesure fiable de la performance [...]

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster
Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Par

DU au novembre le Web Summit reunissait Lisbonne plus de 60000 participants dont 7000 CEO et 1500 investisseurs Et pour la premiere fois deux [...]

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"
Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Par

Apres quelques tests aupres de Renault et de la SNCF notamment Twitter annonce le lancement de son format Video Website Card idee une video [...]

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)
Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Par

Cette semaine la redaction repere 10 initiatives de marques originales dont la faible datalphabetisation des Francais Ikea et ses pre rolls [...]