Recherche

Les Français aiment la pub en boîte

Publié par le

Populaire, non intrusif et incitatif… le courrier publicitaire, adressé ou non, marque des points face aux e-mails et aux appels téléphoniques.

  • Imprimer


Foin des nouvelles technologies ! Les boîtes aux lettres restent un lieu sûr pour les publicitaires. Selon les résultats de l'enquête* réalisée par La Poste-Mediapost et TNS Sofres sur les Français et le courrier publicitaire, les catalogues, prospectus et autres enveloppes T restent appréciés des destinataires.

Les offres associées font carton plein

Concernant le courrier publicitaire adressé, il est lu à 93 % et conservé à 69 % (dans des délais variant de trois jours à un mois). Jugé moins intrusif que les appels téléphoniques (non appréciés par 95 % des personnes interrogées), le courrier publicitaire emporte une large adhésion par rapport aux e-mails notamment. Les critères de satisfaction portent sur la liberté de consultation, la qualité et la fiabilité du contenu. Par ailleurs, l'étude indique que les envois sont lus à 89 % lorsqu'ils concernent un produit ou un service que le destinataire a le projet d'acheter. En conséquence, davantage incités, 70 % des individus interrogés se sont déjà déplacés en magasin après réception d'un courrier publicitaire adressé et 60 % ont effectué un achat au cours des trois derniers mois. En complément, les offres associées font carton plein. La prime à l'intérêt va, en premier lieu, aux bons de réduction (86 %), aux catalogues (78 %) et aux échantillons (69 %). Au chapitre des retours, l'enveloppe T reste le moyen de réponse le plus apprécié, que ce soit pour demander des informations complémen­taires, passer une commande à distance ou encore participer à un jeu-concours.

La PNA tout aussi efficace

L'étude démontre que la publicité en boîte aux lettres bénéficie d'un impact non négligeable. Au total, 94 % des foyers reçoivent des courriers publicitaires non adressés et, si 68 % des Français connaissent “Stop Pub”, seulement 4 % d'entre eux y font appel pour stopper l'hémorragie épistolaire. Les envois sont, à 92 %, lus ou parcourus (et en majorité triés en fonction des centres d'intérêt du foyer) et les catalogues et ISA, accompagnés d'un échantillon ou d'un bon de réduction, sont conservés à 86 %. En outre, ces échantillons incitent à l'achat dans 78 % des cas (notamment chez les femmes et les individus issus de foyers actifs et nombreux). On apprend dans cette étude que 76 % des Français aiment recevoir des courriers publicitaires non adressés concernant la vie locale (mairie, associations, événements…). Enfin, l'enquête zoome sur l'asilage et son impact, notamment auprès des seniors. Si les bulletins d'information ou les documents publicitaires joints au courrier de gestion sont lus par 87 % des sondés, ce taux grimpe à 94 % chez les plus de 65 ans. Les destinataires de ces infos “bonus” confient, par ailleurs, que cela les incite à dépenser plus, pour 59 % d'entre eux. * Etude réalisée du 23 août au 19 septembre 2005, auprès de 2 448 individus de 15 ans et plus extraits du panel Métascope de TNS Sofres. Questionnaire auto-administré par voie postale.

Marie-juliette Levin

Tradexpo 2016

Tradexpo 2016

Tradexpo 2016

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE Salon import-export dédié aux distributeurs de l'univers de [...]

Panorama français des médias : les autres structures

Panorama français des médias : les autres structures

Panorama français des médias : les autres structures

Chaque année, le mercato de l'été bouleverse le paysage médiatique français. En arrière-plan, une autre valse se joue : celle de leurs propriétaires. [...]

Offre data des régies : quels services ?

Offre data des régies : quels services ?

Offre data des régies : quels services ?

Mieux cibler l'audience, actionner des levers de niche ou encore limiter la déperdition des investissements. Telle est la promesse de l'offre [...]

Euro 2016 : les marques entrent en jeu

Euro 2016 : les marques entrent en jeu

Euro 2016 : les marques entrent en jeu

Sponsors officiels ou non, les marques sont nombreuses à vouloir tirer profit de l'engouement généré par la prochaine compétition de football. [...]

[Design Branding] Le "No Branding" californien

[Design Branding] Le "No Branding" californien

[Design Branding] Le "No Branding" californien

Alors qu'en France le "non" relève de la privation et de l'interdit, à San Francisco le "No" est synonyme de minimalisme, de bien-être et de [...]

[Tribune] Les 5 mythes de l'attribution algorithmique

[Tribune] Les 5 mythes de l'attribution algorithmique

[Tribune] Les 5 mythes de l'attribution algorithmique

Nouvelle technologie dans le paysage marketing, l'attribution algorithmique suscite parfois la méfiance des marketers. Faut-il ou non faire [...]