Recherche
Se connecter

Le réseau B vise le zéro défaut

Publié par le


Créée il y a environ six ans par La Poste, la structure de distribution baptisée Réseau B est destinée aux courriers publicitaires et plus particulièrement aux grands comptes. Elle répond aux règles de saisonnalité observées sur ce marché et s'adapte ainsi aux fluctuations importantes des volumes de courrier. Entièrement autonome du réseau classique de La Poste, le Réseau B bénéficie d'une structure industrielle parfaitement organisée qui permet de garantir à l'annonceur la distribution de la totalité de la campagne dans un délai n'excédant pas 7 jours. Ce réseau fonctionne à partir de neuf plates-formes régionales (Paris Nord, Paris Sud, Marseille, Bordeaux, Tours...), le courrier étant préalablement trié par l'entreprise ou le prestataire qui le regroupe par sacs contenant chacun en moyenne 300 plis. Pour les campagnes au volume trop important (dépassant le million de destinataires), le tri peut être effectué par l'un des 112 centres de tri postal, voire par l'un des 6 000 bureaux distributeurs du territoire. L'entreprise doit donc déposer les sacs sur l'une des neuf plates-formes du Réseau B. Commence alors le processus d'acheminement, un premier tri permettant l'orientation vers la plate-forme de destination. Ensuite, le courrier rejoint tout simplement le circuit postal ordinaire pour être distribué à son destinataire final. Le Réseau B bénéficie de la tarification de la catégorie TS3 pour les envois de plus de 20 000 plis.

Des étiquettes à codes-barres pour le suivi des sacs postaux


Mis en place à ses origines pour les vépécistes, ce réseau achemine actuellement environ 20 millions de sacs par an, ce qui représente une soixantaine d'entreprises, constituées de routeurs ou de regroupeurs de courriers cherchant à atteindre le seuil des 20 000 exemplaires. Mais La Poste n'entend pas en rester là et cherche constamment à améliorer ce service. Elle préconise notamment l'utilisation des étiquettes à codes-barres pour le suivi des sacs postaux jusqu'aux bureaux distributeurs. Un engagement qualité qui devrait à terme entraîner aussi des réductions dans les délais d'acheminement, l'étape du passage dans le centre de tri pouvant être éliminée. La campagne serait alors distribuée en cinq jours au lieu de sept. A ce jour, environ 60 % des entreprises fidèles au Réseau B utilisent déjà les codes-barres.

Sur le même sujet

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France
Média
MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

Par Laurence Moisdon

Audience Square et La Place Media s'allient pour créer Mediasquare : la plus grande place de marché média en France. Les annonceurs auront ainsi [...]

ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix
Média
ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix

ADYOULIKE acquiert la plateforme Pulpix

Par Laurence Moisdon

ADYOULIKE fait l'acquisition de la plateforme Pulpix, start-up spécialiste de la vidéo, suite à l'expansion des bureaux et à la suite de nombreuses [...]

Rexona personnalise en temps réel ses messages publicitaires
Média
Rexona personnalise en temps réel ses messages publicitaires

Rexona personnalise en temps réel ses messages publicitaires

Par Laurence Moisdon

Rexona a souhaité accompagner les français dans leurs déplacements tout au long de la journée avec des messages contextualisés grâce à un dispositif [...]