Recherche

Le Web se transforme en salle des ventes

Publié par le

La vente aux enchères de billets d'avion sur Internet connaît un succès inattendu. Après Lufthansa, Nouvelles Frontières propose des tarifs défiant toute concurrence.

  • Imprimer


Cela ne devait être qu'un test, un coup pour voir... En fin de compte, il pourrait bien s'agir d'un coup de maître. Début septembre, pour la première fois en France, la compagnie aérienne Lufthansa mettait aux enchères des billets d'avion sur Internet pour écouler les sièges de dernière minute au meilleur prix. Résultats des courses : 5 000 ventes réalisées en une journée, 1 260 enchérisseurs simultanés au pic de connexion le plus haut, et des places vendues jusqu'à - 40 %. Après la pratique du discount en ligne (Dégriftour), voici venue l'ère des enchères virtuelles. Devant le succès rencontré auprès des internautes, Lufthansa s'est dit prête à renouveler l'opération, mais aucune date n'a encore été fixée. Nouvelles Frontières a pris le relais début octobre, à la différence près que le tour operator fixe pour sa part un rendez-vous hebdomadaire aux internautes. Depuis le 20 octobre, Nouvelles Frontières propose tous les mardis matin, entre 11 h 30 et 13 heures, et de 16 h 30 à 18 heures pour les Dom-Tom (décalage horaire oblige), des places aux tarifs outrageusement bas sur des vols Corsair et des séjours hôteliers, mais également des croisières. Ainsi, un vol Paris-Papeete a été attribué à 3 700 F HT au lieu de 5 580 F HT au prix fort, et encore plus fort, un vol Paris-Rodez à 130 F HT ! Pour participer à ces enchères alléchantes, les clients intéressés se connectent sur le site Internet nouvelles-frontieres.fr, en laissant leurs coordonnées personnelles, un numéro de carte bancaire et une adresse électronique. Seules les personnes pré-inscrites ont la possibilité de participer aux enchères. A l'ouverture, le billet d'avion est annoncé (destination, dates aller/retour) avec sa mise à prix. Deux places maximum sont attribuées par personne. Pour les vols de moins de 2 000 F, la mise à prix est de 100 F, et pour les vols longs courriers de plus de 2 000 F, elle monte à 200 F. Au fur et à mesure des enchères, par tranche de 10 F, le nouveau tarif s'affiche en temps réel, ainsi que l'heure de clôture des opérations. L'internaute est ainsi en permanence tenu au courant de l'évolution de la vente.

700 Participants par semaine


L'acheteur ayant remporté l'enchère est alors invité à se rendre au comptoir Nouvelles Frontières, le jour de son départ, pour récupérer son bien. Seule contrainte du système, l'heureux bénéficiaire du billet ne peut ni le modifier, ni être remboursé. Avec en moyenne 2 000 connexions par semaine et 700 participants à chaque enchère, Nouvelles Frontières a atteint les objectifs qu'il s'était fixés, et entend bien poursuivre l'expérience en 1999 pour, à terme, faire de la vente aux enchères un nouveau canal de vente régulier.

TANGUY LECLERC

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Rarete des profils reellement qualifies importance strategique des recrutements les metiers du Webmarketing ont le vent en poupe Pour faire [...]

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Webmarketing : trois métiers d'avenir !

Rarete des profils reellement qualifies importance strategique des recrutements les metiers du Webmarketing ont le vent en poupe Pour faire [...]

#NRF17 Les consommateurs sont frustrés dans les magasins

#NRF17 Les consommateurs sont frustrés dans les magasins

#NRF17 Les consommateurs sont frustrés dans les magasins

Peu digitalises les commerces sont une source de frustration pour les consommateurs Telle est la conclusion une etude menee par Capgemini Consulting [...]