Recherche

Le SMS +, une nouvelle source de revenus

Publié par le

Après le Minitel et l'Audiotel, le marché des SMS +, connus également sous le nom de SMS Premium ou SMS surtaxés, s'est ouvert en France au mois de mai dernier.

  • Imprimer


Pour Philippe Bornstein, directeur marketing & développement groupe de Netsize, « le SMS + repose sur trois principes : des services à prix différenciés (le consommateur paye à son opérateur une taxe prédéfinie liée à la valeur ajoutée des SMS), une facturation à l'envoi et à la réception (l'émetteur du SMS n'est plus forcément le payeur) et un partage des revenus (après avoir été payé par ses abonnés et avoir couvert ses frais techniques, l'opérateur reverse les revenus collectés aux différents fournisseurs). » Bénéfices immédiats pour l'annonceur : générer de nouvelles sources de revenus, bénéficier d'un système sécurisé, être parmi les premiers à utiliser ce média novateur et être en contact direct et interactif avec ses consommateurs. Le SMS + permet au possesseur de portable d'accéder à un service à valeur ajoutée via l'envoi d'un SMS surtaxé. Aux commandes, l'association SMS + qui regroupe SFR, Orange et Bouygues Telecom. Elle s'occupe de la gestion des attributions des numéros courts à cinq chiffres (signe de distinction d'un numéro surtaxé). Le préfixe du numéro indique le palier de tarification du service. En France, trois paliers sont définis : 0,05, 0,20 et 0,35 euro. Sans oublier de préciser que l'utilisateur devra ajouter 0,15 euro, le prix de l'envoi d'un SMS classique. Chaque mois, l'association met en place des sessions d'attribution. Les éditeur peuvent désormais réserver jusqu'à quatre numéros courts. En cas de demandes identiques pour un même numéro, un tirage au sort les départagera. Si une première série de huit chiffres a été inaugurée par l'association au début de l'été, favorisant les médias (France Télévision Interactive, NRJ, Edi Presse, Tiercé Magazine...), on compte aujourd'hui près de 300 demandes enregistrées. Mais il semblerait que les petits éditeurs ne soient pas aussi enthousiasmés par les SMS +, le système actuel favorisant les grands médias. En effet, ces derniers bénéficient de supports à forte audience qui leur permettent d'assurer la promotion à faible coût de leurs services SMS +. Si ce moyen permet aux annonceurs de rentabiliser leurs investissements de développement, l'utilisateur lui s'attend à recevoir une information à la hauteur du prix de la communication. Le SMS + a un véritable avenir devant lui tant qu'il propose des services ludiques ou à valeur ajoutée. Mais pour ce qui est de la diffusion d'un message commercial...

Peggy Cardin

E-mail vs SMS marketing : le match

E-mail vs SMS marketing : le match

E-mail vs SMS marketing : le match

La mesurabilité et l'interactivité de l'e-mailing tient à dragée haute aux campagnes par SMS, dotées d'une excellente délivrabilité, selon l'étude [...]

SMS Marketing: quelles solutions ?

SMS Marketing: quelles solutions ?

SMS Marketing: quelles solutions ?

Également appelé "push notification", ce canal s'est imposé comme un outil supplémentaire pour développer la relation client. Tour d'horizon [...]

SMS

SMS

SMS

[Publi] En 2014, l'email et le SMS se géolocalisent !

[Publi] En 2014, l'email et le SMS se géolocalisent !

[Publi] En 2014, l'email et le SMS se géolocalisent !

Les Français sont près de la moitié à communiquer leur adresse email et/ou leur numéro de téléphone pour recevoir des offres promotionnelles. [...]

On m’a dit que le SMS marketing était mort ?

On m’a dit que le SMS marketing était mort ?

On m’a dit que le SMS marketing était mort ?

Notre bon vieux SMS n’a pas évolué ou presque depuis sa création, il y a 22 ans. Comment un outil aussi rustique peut-il encore exister à l’heure [...]