Recherche

Le Poisson Perspicace : une pêche miraculeuse

Publié par le

Ramener dans ses filets les attitudes et comportements de ses clients, à l'aide du téléphone. C'est possible sur le site lepoissonperspicace.com.

  • Imprimer


Le Poisson Perspicace est de retour. Mais quel est donc cet animal étrange et que vient-il faire dans l'univers du marketing direct ? Derrière ce terme, qui évoque plutôt des techniques de pêche, se cache tout simplement une méthode lancée par Roland Bruno, il y a près de vingt ans, et qui permet de mener des études qualitatives par téléphone. « Cette méthode s'adresse à toute personne qui souhaite avoir des informations comportementales sur une population donnée », explique Jean-Pierre Lecocq, gérant de Tendance & Repères Communication, associé à Roland Bruno (ancien responsable de la diffusion de L'Express, et ex- directeur du marketing opérationnel de Communider), pour la renaissance du Poisson Perspicace sur le Net. Cette méthode, présentée sur le site, commence par une phase d'introduction, puis une phase de découverte suivie par la phase d'implication : le correspondant s'engage et donne des informations. La méthode permet à une entreprise de comprendre les comportements de ses clients, leurs motivations, leurs satisfactions face aux actions commerciales et de communication, et ainsi d'en rectifier le tir. Mais attention, dans le cadre du Poisson Perspicace, on est loin des cadences imposées aux plateaux de marketing téléphonique. « Il s'agit d'une utilisation "inhabituelle" de l'outil téléphonique. On est dans une relation qualitative pour avoir le plus d'informations possibles », tient à souligner Jean-Pierre Lecocq. Ainsi, pour mener ces études sont recrutées des personnes qui ont de la "bouteille", capables de mener une conversation pointue de trente à soixante minutes. Plus que le temps passé au téléphone, c'est la qualité de la relation qui prime. Comment se déroule une opération Poisson Perspicace ? Après le brief client, un questionnaire est proposé avec une dizaine de questions ouvertes. Un test est alors mené sur 3 ou 4 appels, test qui fait l'objet d'une première synthèse présentée au client. En fonction de ces premiers résultats, quelques modifications éventuelles peuvent être apportées aux questions posées. Puis intervient la phase de généralisation qui porte sur une quinzaine d'appels au total. Une pré-inscription est possible sur le site. Parmi ceux qui ont déjà mordu à l'hameçon : Marie Claire Diffusion pour une étude sur la vente au numéro et le fabricant de matériel électrique Legrand pour une analyse de la fréquentation de ses Extranets.

Sophie Mensior

Osez le display réinventé

Osez le display réinventé

Osez le display réinventé
arrow - stock.adobe.com

Le display non social, pourtant format roi de la publicité digitale, est mis à rude épreuve. Pour favoriser son acceptation par plus de mobinautes, [...]

Synthesio étoffe sa suite de social analytics

Synthesio étoffe sa suite de social analytics

Synthesio étoffe sa suite de social analytics
L'équipe de Social Karma avec au centre son CEO Thierry Soubestre.

Synthesio, spécialiste des solutions d'écoute pour les entreprises, poursuit sa conquête du marché des social analytics au travers de l'acquisition [...]

Guide Pratique : Comment gérer efficacement une crise social media

Article écrit par Brandwatch

Brandwatch

Guide Pratique : Comment gérer efficacement une crise social media

Guide Pratique : Comment gérer efficacement une crise social media

Bien gérer une crise social media coûte relativement peu. Mais ne pas être préparé peut être une erreur très chère. Découvrez les fondamentaux [...]

Mailjet présente Slite

Article écrit par Mailjet

Mailjet

Mailjet présente Slite

Mailjet présente Slite

Tout au long de l'été, Mailjet vous présente des startups venant de l'écosystème eFounders. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Slite.

Marketers, et si vous intégriez des start-up?

Marketers, et si vous intégriez des start-up?

Marketers, et si vous intégriez des start-up?

Si les groupes montrent un intérêt croissant pour l'expertise des start-up, le chemin reste long pour aboutir à une coopération fluide entre [...]