Recherche

Le Crédit Agricole d'Ile-de-France vise le marché de l'épargne

Publié par le

Face à une actualité boursière difficile, ayant pour conséquences un retour à l'épargne de précaution et un attrait pour les produits d'assurance vie, le Crédit Agricole d'Ile-de-France prend position sur le marché de l'épargne en proposant des solutions pour l'ensemble de ses clients.

  • Imprimer


Présente en région parisienne depuis cent un ans, la "Banque Verte" poursuit une politique agressive de recrutement clients pour ses 270 agences. En 2001, la caisse a mis en place un centre de contacts entrants et sortants. Cette dernière a également mis en ligne un nouveau site web multiservice. Un site qui, avec plus de 800 000 connexions par mois, a atteint le succès. Reste qu'aujourd'hui la conjoncture est devenue plus difficile. L'effondrement de la bourse a pour conséquence directe de pousser les clients à épargner, éviter les placements risqués, et donc se retourner vers une épargne de précaution à court terme, avec un certain attrait pour les produits d'assurance et les plans d'épargne logement. Par ailleurs, le marché est devenu davantage concurrentiel, les banquiers ayant face à eux des assureurs qui proposent des produits d'épargne, notamment de l'assurance vie, des produits de plus en plus banalisés, et, cerise sur le gâteau, des concurrents étrangers de plus en plus agressifs. Pour faire face à cette situation, le Crédit Agricole a donc choisi de promouvoir, au début de l'année, sa gamme complète de solutions d'épargne, et de chercher à équiper l'ensemble de ses clients en produits d'épargne, et plus particulièrement en produits à capital garanti : assurance-vie, PEA, PEP. Pour ce faire, au thème de l'épargne, l'agence Uniteam a choisi d'associer des valeurs qui rassurent, valeurs comme l'équilibre et la sérénité, et illustrées par des photos évocatrices de bien-être. La campagne, intitulée "Les journées de l'Epargne Equilibrée", vise à créer du trafic en agence, en les animant par des supports de communication, additionnés à une campagne de marketing direct, d'e-mailing et de relance téléphonique réalisée par le Crédit Agricole d'Ile-de-France.

1 Les mailings


Quatre mailings ont été envoyés, sur des adresses extraites du fichier client du Crédit Agricole d'Ile-de-France, à destination, dans un premier temps, des clients ne possédant pas de produit d'épargne. Ces derniers étaient ciblés en fonction de l'âge et de la constitution du foyer et mettaient en avant deux produits : Predige et Confluence. Predige, qui s'adresse à une population jeune, permet de se constituer un capital et de le transmettre à ses enfants par versements libres. Les deux mailings pour le produit Confluence ciblaient les couples avec enfants, avec comme signature "Confortez l'avenir des vôtres avec l'assurance vie", et les clients en fin de carrière avec une proposition spécifique : "Découvrez comment préparer au mieux vos projets", avantages fiscaux à la clé. Enfin, un dernier mailing a été envoyé aux clients possesseurs de l'un des produits, avec une offre de versement complémentaire.


2 L'animation réseau


En agence, deux affiches de format 60 x 80 cm ont été placardées. L'une, générique, met en avant la signature de la campagne, "L'épargne équilibrée". L'autre présente l'assurance vie. Une PLV totem porte-dépliants complétait le dispositif, des dépliants trois volets présentant l'ensemble des produits d'épargne. Parallèlement, un dossier de campagne a été envoyé aux 300 agences du Crédit Agricole d'Ile-de-France, leur présentant l'opération "Epargne 2003", ses enjeux et objectifs, ainsi que le dispositif de mise en place et enfin l'organisation d'un challenge récompensant les personnels des agences sous la forme de chèques cadeaux et la participation à une soirée pour les douze premières agences.


3 L'e-mailing


Trois e-mails ciblés sur l'assurance vie ont été envoyés, reprenant la même création que les mailings print, mais excluant les clients ayant choisi le versement libre pour des raisons de confidentialité. Ils ont été envoyés, à la place du mailing papier, aux clients dont le Crédit Agricole d'Ile-de-France possédait les adresses e-mails.














4 Le site web


Sur le site du Crédit Agricole d'Ile-de-France, la campagne a été mise en avant au travers d'un bandeau teasing sur la home page, proposant d'investir dans l'épargne plutôt que de laisser son argent en sommeil ou de l'investir en bourse. D'autres écrans insistaient sur les produits d'épargne logement et assurance vie et invitaient à prendre contact avec un conseiller, ou présentaient PEA et assurance vie en mettant en avant l'aspect d'investissement sans risque et de réduction fiscale.


Qui a fait quoi


- Annonceur : Crédit Agricole d'Ile-de-France. - Opération : Les journées de l'Epargne Equilibrée. - Responsable annonceur : Myriam de la Marlière. - Agence : Uniteam. - Responsables commerciaux : Michel Fleury, Sophie Weiss-Huang, Fabienne Doucet, Géraldine Foing. - Team créatif : Jean-Christophe Charvet, Sophie Louet.

Olivier Brusset

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

200 minutes, 200 sms/mms et 200 mo d'Internet pour 2 euros, c'est avec cette offre simple et compétitive que Cdiscount lance son offensive sur [...]

Le bien-être par l'épargne

Le bien-être par l'épargne

Le bien-être par l'épargne

Rarement exploré par l'univers bancaire, le bien-être est le thème retenu pour la dernière campagne du Crédit Agricole Ile-de-France relative [...]

Les Français ont-ils modifié leur rapport à l'argent?

Les Français ont-ils modifié leur rapport à l'argent?

Les Français ont-ils modifié leur rapport à l'argent?

En quelques mois, les consommateurs américains sont passés d'une culture du crédit à une culture de l'épargne. Une réaction mécanique - et logique [...]

Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Retour sur les principaux enseignements de l'étude Irep/France Pub, consacrée aux revenus publicitaires au premier semestre 2016, suivi d'une [...]