Recherche

Lastminute capitalise sur travelselect.com

Publié par le

Acquisition d'envergure pour Lastminute. Conclue courant avril, en Angleterre, pour 9 M£, l'e-voyagiste vient de s'offrir le groupeur de vols britannique, travelselect.com.

  • Imprimer


Cette greffe de compétences dans le domaine du vol offre au site anglais plusieurs avantages de taille. En effet, Travelselect possède 19 années d'expérience dans la fourniture de vols à des tarifs préférentiels puisque négociés auprès de 85 compagnies aériennes. A son actif, le groupeur revendique 200 000 billets d'avion vendus par an, dont 80 % en ligne, une augmentation de ses ventes de l'ordre de 40 % par an sur les trois dernières années, et un chiffre d'affaires de 38,2 millions de livres sterling pour un bénéfice brut de 3,3 millions. De quoi rejaillir en beauté sur les résultats de Lastminute qui s'est engagé à générer des bénéfices d'exploitation, au Royaume-Uni et en France, au cours du 2e semestre 2002. En triplant son volume de vols proposés sur le sol britannique, la nouvelle entité compte dégager un chiffre d'affaires de 50 millions de livres sterling sur l'exercice 2002. Outre un éventail de produits plus large, plus compétitif et davantage diversifié sur le voyage, Lastminute/Travelselect envisage le lancement d'une innovation majeure en termes de services : offrir aux internautes la possibilité de packager eux-mêmes leur voyage avec les prestataires du site, qui interviennent aussi bien dans le domaine du vol qu'en hébergement ou autres services au sol. Reste à savoir quelle sera, entre Lastminute et Travelselect, l'identité souveraine. Pour l'heure, Lastminute, qui n'a pas encore tranché la question, préfère savourer les fruits à venir de cette opération.

Nathalie Carmeni

Lastminute se crée un concurrent fictif

Lastminute se crée un concurrent fictif

Lastminute se crée un concurrent fictif Lastminute se crée un concurrent fictif

Pour sa nouvelle campagne de communication, Lastminute a imaginé un acteur fictif du marché du tourisme, baptisé Gordon Murphy.

Lastminute travaille son référencement

Lastminute travaille son référencement

Lastminute travaille son référencement

Après avoir utilisé, dans un premier temps, le canal off line, le voyagiste s'est repositionné sur le marketing on line à la performance. Depuis [...]

Lastminute/Travelprice : mariage de raison

Lastminute/Travelprice : mariage de raison

Lastminute/Travelprice : mariage de raison

Comme annoncée par de nombreux signes de faiblesse, la concentration du secteur du e-tourisme se confirme. Sur le marché européen, c'est désormais [...]