Recherche

La marque pour attachement

Publié par le

Devarrieuxvillaret et l'agence britannique Ehsrealtime catapulte devarrieuxvillaret/ehs, leur joint venture, dans la course au marketing relationnel.

  • Imprimer


Quand la publicité se mêle de marketing, c'est, souvent, avec l'idée de révolutionner le landernau. Devarrieuxvillaret n'échappe pas à la règle. Les voici qui déboulent avec l'ambition affichée "d'activer un nouveau marketing : le marketing individuel". Dixit le communiqué de presse. Un nouveau concept qui n'entend pas "fidéliser les consommateurs, il est trop tard", mais "simplement accroître leur attachement aux marques". Ce marketing individuel rappellera, peut-être, à certains de déjà vieilles ritournelles du marketing relationnel. Le travail, toutefois, de l'agence parisienne a, au moins, l'avantage d'intégrer la dimension marketing au sein même d'une agence de publicité. Avec l'opportunité de posséder une vision d'ensemble de la création. Surtout, devarrieuxvillaret ne se jette pas dans la cage aux fauves les mains vides : l'agence a créé une joint venture, détenue à 50-50 avec Ehsrealtime, l'agence britannique qui gère le ClubCard de Tesco, l'un des programmes de fidélité les plus connus pour son efficacité. C'est Fabrice Brianson, associé chez devarrieuxvillaret, qui préside cette nouvelle entité, opérationnelle depuis janvier 2001 et forte d'une dizaine de personnes basées à Paris et Londres. Devarrieuxvillaret/ehs, nom de cette joint venture, offre à ses clients l'ensemble des expertises nécessaires à la réalisation et la gestion de campagnes de fidélisation. Planning stratégique, planning technologique, data mining, datawarehouse et autre stratégie multicanal ont été pensés pour répondre à la chaîne des besoins de leurs clients. Parmi eux, France Télécom (Programme Hell'o, en coproduction avec Textuel), la SNCF (programme du Transilien et de la Carte Intégrale), l'Apec et McDonald's. Des campagnes lourdes en termes d'implications, selon Fabrice Brianson, qui remarque : « En publicité, une création peut se terminer en 15 jours. Avec le marketing, ce sont des mois, voire des années, d'affinage et de correction. » La route ne fait que commencer.

Muriel Rozelier

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Article écrit par Mailjet

Mailjet

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

MJML, le markup language de Mailjet, a un an MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Tout webdesigner vous le dira : créer un email responsive en HTML est une vraie plaie. Certains développeurs peuvent y passer plusieurs jours. [...]

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Le salon du E-Marketing PARIS ouvrira ses portes à Porte de Versailles, Paris, du 18 au 20 avril 2017. Comme à son habitude, il traitera des [...]

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Mardi 28 mars, Marketing organisait la 1re édition du Dîner du retail, réunissant plus de 70 directeurs retail à la Maison blanche à Paris. [...]

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]