Recherche

La VAD a gagné 2,4 millions d'acheteurs depuis 2006

Publié par le

Pas moins de 78% des Français ont acheté à distance au cours des 12 derniers mois, selon l'étude Enquête quantitative réalisée par téléphone du 5 au 10 septembre 2008 auprès de 1 009 adultes âgés de 18 ans et plus. du Crédoc pour la Fevad, La Poste et Reed/CCI Grand Lille présentée lors du Salon de la VAD 2008. Le canal web marque des points pour sa praticité et son différentiel de prix.

  • Imprimer

Dans un contexte économique défavorable pour la consommation, le Crédoc, s'est penché, à la demande de la Fevad et de La Poste, sur le profil des acheteurs à distance (y compris internautes) et leurs motivations d'achat. Moins d'achats sur un coup de tête, une large place faite aux offres promotionnelles, une valorisation des achats malins, beaucoup d'indices convergent vers une mise en avant du canal web comme moyen de mieux contrôler son budget dépenses et mieux comparer les prix des articles, tous secteurs confondus.

L'achat à distance plébiscité

Les chiffres parlent d'eux-mêmes, puisque 78% des Français ont acheté à distance au cours des 12 derniers mois (téléphone, courrier ou Internet). Soit 2,4 millions d'acheteurs de plus qu'en 2006. Qui sont-ils? Des hommes (+ 6% depuis 2006), des cadres, professions intermédiaires, ouvriers et retraités (parmi ceux-là les 65 ans et plus affichent une belle hausse). Dans le classement par âge, les 35-44 ans, tiennent le haut du pavé. Par ailleurs, autre signe d'attractivité de la VAD, plus d'un quart des acheteurs à distance le sont depuis moins de deux ans.

Cette progression devrait se poursuivre, puisque 92% des acheteurs disent vouloir utiliser à nouveau ce mode de consommation et ce, pour deux raisons principales: 81% déclarent gagner du temps grâce à l'achat à distance et 77% estiment qu'ils peuvent plus facilement comparer les offres et les prix.

Source : Crédoc-Enquêtes Fevad 2000 et 2004, Crédoc-Fevad, La Poste, Reed/CCI 2006 et 2008

Source : Crédoc-Enquêtes Fevad 2000 et 2004, Crédoc-Fevad, La Poste, Reed/CCI 2006 et 2008

Le Web, canal roi de l'achat

Dans le détail, Internet devient le moyen de commande à distance le plus utilisé. Cette année, il a dépassé de loin (55%) le courrier (43%) et le téléphone (27%). Population de choix, les 18-44 ans composent la majorité des cyberacheteurs (38% de ceux-ci ont déjà commandé auprès d'une enseigne implantée à l'étranger).

Par ailleurs, l'étude indique que la proportion d'acheteurs exclusifs par Internet a triplé en quatre ans. Seule une partie des 65 ans et plus continue à commander par courrier.

Les atouts de la VAD...

Pour huit Français sur dix, la VAD simplifie les achats.

D'abord, parce qu'elle permet de gagner du temps (81%), ensuite car elle évite de se déplacer (79%). Enfin, l'attractivité des catalogues, des mailings et des sites internet pousse à l'achat (74%). La VAD facilite la comparaison des offres et des prix (77%). Enfin, autre critère distinctif, les prix et promotions sont intéressants (75%).

. ... et les bémols

Cependant, parmi les bémols, l'étude du Crédoc rappelle que 73% des personnes interrogées déclarent ne pas être certaines de savoir à qui s'adresser en cas de problème et que, pour 85% d'entre elles, mieux vaut bien connaître la marque. Dans une proportion équivalente, elles indiquent trouver gênant de ne pas pouvoir toucher et/ou ouvrir le produit et que l'absence de conseils n'aide pas à la décision finale d'achat (61%). Pour autant, faisant fi de ces petits inconvénients, neuf acheteurs sur dix estiment qu'ils continueront d'acheter à distance et ce, pour trois à quatre familles de produits (pour 34% d'entre eux).

Quel mode de livraison?

Parmi les adeptes de l'achat à distance, 43% commandent au moins une fois tous les deux mois. Autre indicateur, les personnes qui commandent par courrier ou par téléphone préfèrent être informées des nouveautés et des offres promotionnelles par catalogue papier et mailing (respectivement à 78% et à 68%) plutôt que par e-mailing (à 32% et 39%). Une fois l'achat effectué, 88% des acheteurs ont privilégié la livraison à domicile, 47% dans un point relais, 22% par impression ou téléchargement (pour les biens dématérialisés), 9% par livraison à une autre adresse et enfin, 7% en récupérant leur colis dans un magasin de la marque.

Les rétifs de la dernière heure

Pour finir, l'étude réalisée par le Crédoc détaille le profil des non-acheteurs: les ménages les moins aisés (moins de 800 euros mensuels), les seniors (+ de 65 ans) et les retraités.

Ceci dit, cette population serait prête à franchir le pas pour accéder à des services, des produits... Enfin, ils justifient leur choix par une préférence pour l'achat en boutique, une réduction de la consommation ou encore le souvenir d'une mauvaise expérience d'achat à distance.

Marie-Juliette LEVIN

Salon VAD 2008

Salon VAD 2008

Salon VAD 2008 Salon VAD 2008

Comme chaque année, ce rendez-vous international de la vente à distance réunira l'ensemble des prestataires venus présenter leurs solutions [...]

VAD

VAD

VAD

La démarche ethnomarketing

La démarche ethnomarketing

La démarche ethnomarketing

Néologisme créé dans les années 1980, l'ethnomarketing a été développé et appliqué en particulier par O. Badot et J. F. Lemoine, dans le domaine [...]

VAD : à vos plumes !

VAD : à vos plumes !

VAD : à vos plumes !

"A vos plumes" devra être, ces jours-ci, la devise de tous les responsables de vente à distance. En effet, les dispositions applicables à ces [...]