Recherche

La Redoute dynamise ses ventes au Portugal

Publié par le

Donner à ses clientes l'envie de multiplier les commandes grâce à des chèques cadeaux : tel est l'objectif de l'opération menée en avril par La Redoute Portugal.

  • Imprimer


L'année 1998 marque le dixième anniversaire de la présence de La Redoute au Portugal. Le vépéciste français s'y est installé en s'associant au départ avec une société portugaise, Euro Pyramide, avant de la racheter quelques années plus tard pour développer sa propre activité sur place. Aujourd'hui, La Redoute est le n°1 du marché portugais devant Les 3 Suisses et Quelle, et possède une base de données d'environ un million de clients. Le catalogue portugais de La Redoute, copie conforme de la version française, est distribué fin décembre pour la saison été, et début juillet pour la saison hiver. Pour enrayer la baisse des ventes qu'enregistre traditionnellement la saison pré-estivale, à cause de la proximité de la période de démarque, et dans un souci d'innovation, « indispensable sur un marché aussi concurrentiel que celui de la VPC », selon Bernard Rossillon, directeur de La Redoute Portugal, le vépéciste a mis en place, avec la collaboration de l'agence Tout-Atout, une opération de promotion à destination des clientes qui avaient déjà acheté en cours de saison, et à celles qui n'avaient pas encore commandé. En plus d'une présentation d'un dépliant pour le paiement en "3 fois sans frais" et du traditionnel bon de commande, le message envoyé s'accompagnait de 10 chèques de réduction personnalisés de 1 000 escudos (330 F en tout), illustrés de la même façon que les pages d'introduction du catalogue, et valables pour toutes ses rubriques. Chose singulière, c'est la première fois qu'une telle offre était mise en place par un vépéciste au Portugal, alors que, aux dires de Bernard Rossillon, la population est particulièrement sensible aux différents systèmes de remise, son pouvoir d'achat étant nettement inférieur à celui des Français (un rapport estimé de 1 à 3). Cette opération est un véritable test pour La Redoute qui, en cas de succès, pourrait creuser un écart encore plus important avec ses concurrents.

TANGUY LECLERC