Recherche

La Maison de Valérie s'équipe d'une carte privative

Publié par le

L'enseigne d'équipement de la maison a lancé, avec Finaref, sa carte de crédit privative en janvier avec l'ambition d'améliorer la fidélisation des clients.

  • Imprimer

Dès sa création en 1971, La Maison de Valérie a fait le choix de proposer à ses clients des facilités de paiement. L'an dernier, l'enseigne a changé de cap et s'est recentrée sur son métier historique, la vente à distance de produits d'équipement de la maison, en confiant à Finaref le volet financement. Dans le même temps, la société a choisi de lancer sa première carte de crédit privative qui a pu voir le jour le 1er janvier dernier. «Cette carte, qui entre dans le projet de modernisation de l'enseigne, a succédé aux nouveaux catalogue, logo et charte graphique du site», note Philippe Rénaux, directeur général de La Maison de Valérie.

En plus des facilités de paiement traditionnelles que propose Finaref, les porteurs de carte pourront profiter de réductions permanentes sur le catalogue (jusqu'à -20%). Les clients bénéficient, en outre, d'avantages chez des partenaires de l'enseigne, comme Hertz ou de Bouquet Nantais.

Multicanal, la carte peut être souscrite gratuitement et utilisée via le courrier, le centre d'appels et le site internet.

Points clés

- CA 2006: 150 MEuros.
- 800 000 clients actifs.
- Deux catalogues annuels de 430 pages.
- Internet: 16% de l'activité.
- 380 collaborateurs.

La Maison de Valérie s'est fixé l'objectif de 100 000 nouvelles cartes par an.

La Maison de Valérie s'est fixé l'objectif de 100 000 nouvelles cartes par an.

20 000 demandes de carte

 

Deux mois après le lancement, l'enseigne comptait déjà 20 000 demandes de carte et espère atteindre 100 000 souscriptions sur l'ensemble de l'année 2007. «La carte est pour nous un fort vecteur de fidélisation car nos paniers moyens sont supérieurs à 200 euros: le taux de répétition de commande est donc plus faible que celui des enseignes généralistes», explique Philippe Rénaux. Nicolas Denis, directeur commercial enseignes chez Finaref, insiste sur l'importance de la carte lors de l'achat: «Un porteur de carte consomme environ trois fois plus qu'un non porteur.»

Céline Oziel

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Creee en 2012 la newsletter des bons plans du faux couple parisien se decline aujourd hui en plus de ses verticales jeunes parents maison en [...]

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube, le prochain Youtube à la mode?

Booktube ce est rien de moins que la version livre de Youtube Un phenomene qui monte en puissance notamment aupres des millenials au point de [...]

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

Difficile en 2017 ignorer les reseaux sociaux comme composante de sa strategie marketing Ils sont devenus en espace de quelques annees un outil [...]

Les voeux d'agences 2017 les plus originaux

Les voeux d'agences 2017 les plus originaux

Les voeux d'agences 2017 les plus originaux

Exit la traditionnelle carte papier ou mail les voeux de la nouvelle annee sont un exercice de style part entiere Pour les agences de communication [...]

China Connect

China Connect

China Connect

Le plus grand rassemblement europeen experts des tendances de consommation chinoises et des innovations en matiere de marketing digital et mobile [...]