Recherche

La Carte 4 étoiles des 3 Suisses relookée

Publié par le

Les 3 Suisses ont profité de leur nouveau positionnement, dévoilé lors de l'édition de leur catalogue été 2004, pour revoir la communication et la charte graphique de leur carte de paiement.

  • Imprimer


La Carte 4 étoiles des 3 Suisses a été créée il y a vingt ans. Très typée crédit à la consommation, elle mettait plus en avant Cofidis, l'établissement financier de l'enseigne, que l'enseigne elle-même. Il y a deux ans, le groupe a mené une réflexion en interne sur le positionnement de la marque. C'est Carré Noir qui a été chargée de développer la nouvelle identité graphique du vépéciste. En ce qui concerne la carte de paiement, l'agence ETO a été choisie pour réaliser le plan de communication et la charte graphique de la nouvelle Carte 4 étoiles. « La carte est destinée à inciter à l'achat plaisir, indique Yves Riquet, directeur du pôle marketing client d'ETO. Elle devient un point d'entrée dans le nouvel univers 3 Suisses. Ne se bornant plus à offrir des avantages financiers, elle est le vecteur d'offres exclusives sur des produits que les clientes aiment. »

Quatre supports


Tout au long de l'année, les offres sont proposées au travers de quatre supports distincts. Dans les relevés de comptes tout d'abord, dans le catalogue lui-même, mais aussi sous la forme de catalogues promotionnels “Carte 4 étoiles”, et enfin asilées dans les colis. Le catalogue est le vecteur principal des offres promotionnelles. En le parcourant, la consommatrice découvre les produits bénéficiant d'offres telles que “Un cadeau offert pour l'achat d'un article dans la page”. Des stickers sont en outre apposés sur des produits spécifiques permettant de bénéficier de remises ou d'offres d'accessoires. La carte reste cependant une carte de paiement. Et Cofidis propose le choix du paiement : au comptant, par petites mensualités, en 3 ou 10 fois sans frais, ou encore en paiement différé. Afin de mieux fidéliser la cliente, de nouveaux services s'ajoutent. Notamment une hot line dédiée à la Carte, qui permet d'être conseillée et de passer commande sans perte de temps. La cliente bénéficie en outre de quinze jours supplémentaires pour échanger ses articles et est exemptée de frais de contre-remboursement à la livraison de ses commandes. Les 3 Suisses ne mettent pas en avant la fidélisation, mais plutôt l'enrichissement d'une carte de paiement. De fait, le but avoué est d'augmenter le panier moyen. Tout est mis en place pour que chaque acte d'achat en entraîne un autre. Pour fêter sa bienvenue, la cliente reçoit un bon d'achat de 25 euros à déduire de sa prochaine commande. Puis, à chaque commande, elle trouve dans son colis un bon de réduction de 10 euros à valoir sur la suivante. Une stratégie payante ? Il semble que cette nouvelle carte ait eu une influence significative sur les ventes.

Olivier Brusset

Starbucks combine paiement et fidélité

Starbucks combine paiement et fidélité

Starbucks combine paiement et fidélité

Après un premier succès en Angleterre, en Suisse et en Autriche, la chaîne de cafés vient de lancer un nouveau programme de fidélisation, qui [...]

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

Carte de visite-éthylotest, chaussettes Netflix connectées... La directrice de création de l'agence Fove passe en revue les campagnes qui ont [...]

Luxe : Bally fait peau neuve

Luxe : Bally fait peau neuve

Luxe : Bally fait peau neuve

Son héritage en étendard, Bally réaffirme son positionnement luxe à grand renfort de brand content et de mécénat. Sous la houlette de sa nouvelle [...]

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

Les promotions, trop nombreuses, ne parviennent plus à jouer leur rôle de fidélisation et de différentiation auprès des consommateurs. Cyril [...]

Logo: bilan et tendances 2016

Logo: bilan et tendances 2016

Logo: bilan et tendances 2016

En 2015, les marques ont joué la carte du minimalisme pour valoriser leur logo. Cette année, le style sobre devrait rester de mise. Analyse [...]