Recherche

La Camif poursuit sa réorganisation

Publié par le

En apportant 25 millions d'euros, Osiris Partners devient le nouvel actionnaire majoritaire dans le capital de Camif Coopérative.

  • Imprimer
Gilles Oudot, président du directoire et ancien président de Linvosges.

Gilles Oudot, président du directoire et ancien président de Linvosges.

Ca bouge du côté des VADistes! Après Quelle France, dont le repositionnement récent lui a valu un résultat positif pour l'année 2007, c'est au tour de la Camif de se réorganiser. Le VADiste a vécu un début d'année chargé avec l'arrivée d'un nouveau président du directoire en la personne de Gilles Oudot, ancien président de Linvosges.

Les nombreux changements qui s'opèrent à la tête du VADiste niortais interviennent dans la foulée du dernier conseil d'administration de Camif Coopérative, qui s'est tenu en décembre 2007. Ce conseil d'administration a, en effet, statué sur les différentes opérations et procédures du protocole d'entrée du fonds d'investissement Osiris Partners comme actionnaire majoritaire dans son capital. Cet accord s'inscrit dans le processus global de recapitalisation de la Camif qui comprend, outre l'entrée au capital d'Osiris Partners, le renforcement de la structure financière de Camif Particuliers via un financement de 25 millions d'euros apporté par le nouvel actionnaire majoritaire et un concours financier de la Casden, une banque mutualiste, à hauteur de 4,6 MEuros. Ces financements vont renforcer la situation financière de Camif Particuliers et permettre une mise en oeuvre immédiate de ses projets de développement. La nouvelle direction du VADiste n'a pour l'instant pas précisé ses différentes orientations stratégiques pour 2008, mais gageons qu'Internet devrait conserver une place importante dans la stratégie de la Camif.

Web analytique: une précision

Suite à la parution du Cahier Savoir Faire de notre numéro 117 (février 2008), «Comment profiter des outils de Web analytique», Denis Lacassagne a informé Marketing Direct du fait que «Web Analytique» était une marque déposée par lui-même en juin 2005 (n°05 3 363 478) et en exploitation. Et que la traduction correcte du terme anglais «Web analytics» était «Analytique Web».

Isabelle Sallard