Recherche

La Belgique, terre d'accueil des centres d'appels

Publié par le

Le pays se positionne comme centre de call centers paneuropéen. Au niveau national, une récente étude en dit plus sur l'usage réservé aux services téléphoniques par les entreprises.

  • Imprimer


A la fois association, projet et logo, "Belgium for call centers" opère au niveau national et veille à promouvoir la Belgique vis-à-vis des investisseurs étrangers à la recherche d'un bon emplacement en Europe pour entreprendre des activités de centres d'appels. L'initiative regroupe Belgacom et de grandes sociétés de call centers telles que Marien & Gybels, Paratel, Sitel... Le "Direct Marketing Research Center" (De Vlerick School voor Management) a, pour sa part, mené une enquête qui met en évidence le caractère récent du phénomène call center en Belgique et son usage encore surtout réservé aux grandes entreprises. L'échantillon représentait essentiellement des entreprises actives dans les secteurs informatique (21,8 %), médias (12,7 %), assurances (12,7 %), services (9 %), mais aussi dans l'industrie, le transport et la distribution, le tourisme, les télécommunications, l'automobile, la vente à distance... Pour quel usage ? Essentiellement, pour tout ce qui est lié à la valeur client (voir tableau).