Recherche

LE SNCD CREE UNE CHARTE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE

Publié par le

Franck Dreyer, responsable du groupe de travail développement responsable du SNCD et directeur département marketing direct Reed Data, Reed Expositions France.

Franck Dreyer, responsable du groupe de travail développement responsable du SNCD et directeur département marketing direct Reed Data, Reed Expositions France.

«Encore une charte?», «C'est bateau...»: voici un aperçu des réactions à l'annonce de la mise en place d'un groupe de travail pour créer une charte «développement responsable SNCD». Avant de m'investir dans ce projet et de travailler avec Laurence Hulin, responsable du développement durable de Médiapost et participante au groupe de travail sur l'élaboration de ce projet, j'aurais pu, je l'avoue, tenir de tels propos... Pourtant, cette charte sur laquelle les membres du SNCD vont s'engager, ne se contente pas de conseiller aux adhérents de privilégier les impressions recto-verso ou de n'imprimer les e-mails que s'ils sont indispensables. De même, cette charte ne se limite pas à l'aspect environnemental. Elle définit dix points d'engagement, répartis sur plusieurs périmètres et trois niveaux de responsabilité: sociale, économique et environnementale. Pour la partie sociale, c'est un engagement dans le développement des compétences des équipes et un respect de la diversité. Concernant le périmètre économique, c'est sur la mise en place d'une gamme d'offres écoconçues que les entreprises du SNCD s'engageront. Pour le volet environnemental, les signataires devront donner priorité aux fournisseurs écoengagés et assurer la formation des salariés aux gestes environnementaux. Enfin, les participants devront calculer leur empreinte carbone certifiée par un organisme extérieur et nommer un référent développement durable. Les dix points d'engagement ne pourront être validés la première année, les signataires de la charte devront s'engager sur cinq d'entre eux la première année, avec obligation de respecter l'ensemble des points dans un délai de cinq ans.

ATELIERS 2011

- Développement durable;
- Média /Hors média;
- Médias sociaux;
- Notoriété, perception et communication du SNCD;
- Transpromo;
- Référentiel client unique;
- Protection de la vie privée et listes d'opposition;
- Mobilité.

GUIDE INTERNATIONAL DU MARKETING DIRECT MULTICANAL 2011-2012

Les entreprises de toutes tailles doivent faire face à l'augmentation croissante des échanges internationaux et doivent s'y adapter en prenant en compte les multiples facettes de ses implications.
En effet, l'international ne se réduit plus à la simple exportation, ni à une implantation locale à l'étranger: aujourd'hui, tous types d'activités commerciales peuvent s'y trouver confrontés, comme en témoigne, en particulier, l'important développement des ventes de services, les échanges de technologies en termes de licences, savoir-faire, brevets, marques, sous forme de partenariats de toutes sortes (joint-venture, sous-traitance ou encore franchise).
Ainsi, la structure, ou l'entreprise, qui souhaite s'internationaliser, en adaptant les conditions et les étapes à ses besoins, doit faire face à des challenges d'ordre humain, financier, culturel, juridique, logistique et technique.
Pour répondre à ces nouvelles exigences, la cinquième édition du Guide international du marketing direct s'est à nouveau enrichie Volontairement plus opérationnelle, elle constitue un outil essentiel pour les acteurs du marché: annonceurs comme agences ou prestataires, mais aussi étudiants et enseignants. A travers ce guide, dont la sortie est prévue pour le mois d'octobre, à l'occasion du salon de la VAD E-commerce, le SNCD livre sa vision d'un marché en perpétuel mouvement Cette nouvelle édition du Guide international du marketing direct multicanal présente de nombreux conseils stratégiques et chiffres clés délivrés par une vingtaine d'experts Ces données représentent une aide précieuse pour tous ceux amenés à réaliser des campagnes de marketing direct dans le monde Cet ouvrage présente ainsi:
- 42 pays en fiches tendances et chiffres-clés dressant un état des lieux abrégé de ce qui semble être autorisé, ou non, dans différents pays sélectionnés à travers le monde.
- 13 focus pays à la couverture géographique étendue, tels que la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, le Maroc, la Tunisie et Singapour, entre autres pays.
- Des cas pratiques opérationnels multicanal, de la conception du message et de l'analyse du marché jusqu'à la mise en oeuvre de la campagne.
- Des best practices sur la chaîne du marketing direct papier et électronique.
- Des conseils en conquête et en fidélisation
- Un état des lieux sur les usages du marketing mobile, qui permet de créer, maintenir et renforcer une relation pertinente avec les cibles marketing en situation de mobilité.
- Les derniers points d'actualité de la législation applicable, en France et en Europe dans un cadre juridique harmonisé minimal des états membres.
- Un extrait des fiches déontologiques multicanal créées par le SNCD concernant le marché français et qui répond à un besoin de clarification et de transparence dans un contexte de mutation et d'évolution permanente des technologies, des pratiques et des marchés de l'e-mail et du SMS
- Une liste d'organisations professionnelles et institutions utiles au niveau international Une version adaptée en anglais du Guide devrait sortir à la fin du premier trimestre de l'année 2012.

Gérard Clerquin, président mission internationale du SNCD directeur marketing factory chez SoftComputing.

Gérard Clerquin, président mission internationale du SNCD directeur marketing factory chez SoftComputing.

Umut Konus, chercheur marketing à l'université technologique d'Eindhoven.

Umut Konus, chercheur marketing à l'université technologique d'Eindhoven.

3 QUESTIONS A UMUT KONUS, CHERCHEUR EN MARKETING A L'UNIVERSITE D'EINDHOVENUmut Konus a réalisé une étude sur le rôle des canaux dans l'expérience d'achat, disponible sur www.sncd.org

Que se passe-t-il quand une marque contraint un client à changer de canal de communication?
Imposer un changement de canal est une pratique courante dans le marketing direct multicanal d'aujourd'hui. Ryanair, par exemple, oblige ses clients à faire leur enregistrement en ligne. Mais cette migration forcée n'est pas satisfaisante pour le consommateur, qui la perçoit mal, et présente un risque pour la marque. Il est intéressant de noter que l'action même de forcer un consommateur a un impact négatif, y compris sur les clients qui utilisent déjà ce nouveau canal. En d'autres termes, un consommateur qui achète en ligne ne veut pas qu'on le contraigne à le faire mais acceptera ce changement bien volontiers s'il y vient de lui-même. L'une des solutions, pour les entreprises, est donc de récompenser la migration plutôt que de sanctionner l'utilisation des anciens canaux.


Et quand une entreprise de vente à distance décide de supprimer ses catalogues?
L'élimination de catalogues a des effets très négatifs sur les ventes en ligne et par téléphone. Malgré sa praticité, son accessibilité et son large contenu d'informations, le canal on line dépend toujours du «push» créé par les catalogues. Ceci confirme sa double fonction, à la fois canal de recherche et rappel à l'esprit. La fonction rappel à l'esprit est importante si l'on considère que plus de 80% des personnes conservent chez elles un catalogue jusqu'à la réception de l'édition suivante. Néanmoins, on observe que l'impact négatif de la suppression du catalogue diminue au fil du temps et que les clients apprennent à initier leurs achats en ligne sans l'appui du catalogue papier. Mais les chefs d'entreprise doivent intégrer que ces changements prennent du temps. Aussi, afin d'éviter une baisse temporaire des ventes ou une désaffection de la marque durant cette mutation, les entreprises doivent compenser la suppression du catalogue en axant leurs efforts de communication vers l'e-mailing et les brochures papier.


Comment va évoluer l'environnement multicanal?
Le développement des canaux mobiles sera l'un des prochains grands sujets du marketing dans les années à venir. Pouvoir acheter via une application sur son smartphone ou sa tablette a déjà changé les attitudes et comportements des consommateurs on et off line. Le commerce mobile pourrait doubler dans les trois années à venir et le nouveau concept de «tablet commerce» pourrait même très vite dépasser le commerce mobile. Ainsi, une meilleure connaissance des effets de l'utilisation du mobile marketing sur le comportement des clients, et de son impact sur les offres multicanal actuelles est essentielle. «Less channeling» (moins de canaux) sera une autre notion importante dans le marketing multicanal du futur; en effet certaines entreprises ont déjà commencé à éliminer les canaux les plus coûteux et les plus redondants, qui sont les moins rentables pour elles.

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16) Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

Customer is watching you! Avec les réseaux sociaux, les marques ne sont plus à l'abri d'un bad buzz qui peut impacter au-delà de leur image, [...]

4 clés pour déployer un marketing 100% data driven

4 clés pour déployer un marketing 100% data driven

4 clés pour déployer un marketing 100% data driven

Miser sur la data et la diffuser à l'ensemble de l'entreprise pour gagner en performance... Si, sur le papier, l'idée séduit et s'inscrit dans [...]