Recherche

LE PUGNACE

Publié par le

Passionné par l'évolution rapide des nouvelles technologies et de l'informatique, Eric Joulié se sent à son aise dans le mouvement et l'action. Arrivé chez Teradata il y a dix ans, il pilote aujourd'hui l'Europe de l'Ouest et la France. Ce manager baigne dans un univers culturel très riche. Que du plaisir!

  • Imprimer

@ Leif Carlsson

Né à Lille, Eric Joulié a vite été séduit par la douceur du Sud. De la Provence, où il a effectué son DESS d'économie et de marketing, il garde en mémoire le climat agréable et la beauté des paysages. Pourtant, c'est bien loin de là qu'il entame sa carrière en 1986, à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, chez Burroughs, constructeur informatique américain. En contact permanent avec des banques étrangères, le jeune cadre est confronté d'emblée à une richesse et à une diversité culturelles qu'il retrouvera pendant toute sa carrière. Pour son plus grand plaisir Il ne faudra pas plus de deux ans avant que Digital le débauche pour devenir commercial grands comptes. Il en garde le souvenir d'un métier passionnant, où «animer l'équipe et l'encourager dans sa croissance demeuraient des challenges permanents». En 1990, il entre chez AT&T Computer Système, fournisseur américain de services téléphoniques, dont une antenne est basée à Puteaux. «A l'époque, AT&T n'était encore qu'une start-up, nous étions une quinzaine en France Il a fallu se battre» Lors de son passage, le trentenaire effectue plusieurs voyages professionnels à Orlando: «AT&T était alors sponsor du parc d'attractions Eurodisney.»

UN MANAGEMENT A L'AMERICAINE

Puis, AT&T rachète NCR, entreprise américaine éditrice de bases de données. Au poste de manager de la division retail, Eric Joulié est alors chargé d'équiper les grands hypers de France en système informatique. Ce qui lui a plu? Faire progresser ses collaborateurs. «J'ai eu la chance de manager une équipe très hétérogène, composée de jeunes sans expérience et de spécialistes prêts à s'adapter aux nouvelles technologies et à leurs évolutions rapides.» En 1994, le quadra entre au comité de direction de NCR pour diriger l'ensemble du pôle retail. «C'est aussi à ce moment que nous avons commercialisé le carnet d'achat Il permettait aux clients de payer en une seule fois les achats effectués dans les divers rayons du Printemps » Toujours le sourire aux lèvres, l'homme garde de ces neuf années passées dans des SSII américaines un état d'esprit qui forgera sa façon de manager. «Pour les Américains, l'échec montre la capacité de l'individu à prendre des risques et son aptitude à s'en relever» Un management fondé sur les résultats et la reconnaissance du travail: «Nous avions un club qui récompensait les meilleurs commerciaux par des voyages. C'était ma plus grande fierté et je suis heureux d'avoir retrouvé ce type de dispositifs chez Teradata.» Estimant avoir fait le tour de son poste, il quitte le secteur informatique en 1995 pour rejoindre Sensormatic, société spécialisée dans les systèmes de vidéosurveillance et dans la lutte contre la démarque. Il occupera le poste de directeur commercial pendant quatre ans. La fonction l'amène à se rendre régulièrement en province pour accompagner ses commerciaux sur le terrain et assister aux ventes. Mais, dans ce secteur plus figé que l'informatique - où le produit évolue en permanence -, Eric Joulié finit par se lasser. Il rejoint alors la start-up de télécommunications KPN Qwest, créée par son ancien boss d'AT&T, pour développer la société en Europe du Sud. «Une expérience passionnante où j'ai passé une grande partie de mon temps à recruter» D'ailleurs, le recrutement l'intéresse toujours autant.

Aujourd'hui encore, Eric Joulié continue à valider les embauches de Teradata: «J'aime rencontrer mes futurs collaborateurs et donner mon avis»

GENERATION Y ET SPORTS DE VITESSE

En 2002, un chasseur de têtes contacte Eric Joulié pour lui proposer d'entrer chez l'Américain Teradata. Son job? Développer l'activité de cette société spécialisée dans l'entrepôt de données et le développement de solutions analytiques. A l'époque, Teradata n'est encore qu'une start-up. Une introduction en Bourse sur le NYSE en 2007 et deux rachats plus tard (Aprimo, leader en matière de marketing intégré et eCircle, leader du marketing digital), la société compte plus de 9400 salariés et a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de près de 2,4 milliards de dollars.

En dix ans, Eric Joulié, aujourd'hui président de Teradata France et vice-président Europe de l'Ouest de Teradata Corporation, a maillé les différents pays d'Europe de l'Ouest et du Sud. «Cet aspect multiculturel donne une dimension passionnante au job » Ce père de famille adore aussi manager des jeunes. C'est une population qui zappe et qu'il faut savoir impliquer. Parfois indisciplinée, mais ce n'est pas gênant, du moment qu'elle apporte de bonnes idées. Même s'il reconnaît consacrer beaucoup de temps à son métier, Eric Joulié accorde aussi énormément d'importance à sa vie privée. «Avec ma femme nous profitons des vacances scolaires de Pâques et de la Toussaint pour séjourner à Lacanau avec nos enfants» Ce fan des sports de glisse et de vitesse en profite alors pour pratiquer le bodyboard et le VTT. Son prochain challenge: tester le kitesurf. Passionné de voitures, il passe aussi beaucoup de temps sur les circuits de karting avec ses amis. Dans son job, comme dans ses hobbies, Eric Joulié aime le défi: «Dans la vie, il faut savoir se dépasser »

CE QU'IL AIME

- Des villes
SAN DIEGO ET ROME, POUR LEUR AMBIANCE ET LEUR ANIMATION.
- Les grands espaces
LE DESERT DE LAS VEGAS, POUR Y PRATIQUER LE VTT.
- Des sports
LA RANDONNEE ET LE SKI, POUR LA SENSATION DE LIBERTE.
- Les voitures
LES PORSCHE NOTAMMENT, POUR LE PLAISIR DE CONDUIRE ET PARCE QUE CEST « UN REVE DE MOME ».
- Des auteurs
HARLAN COBEN ET JOHN GRISHAM, PARCE QU'ILS SONT MAITRES DANS L'ART DU THRILLER.

Astrid de Montbeillard

Kiabi à la conquête de Paris

Kiabi à la conquête de Paris

Kiabi à la conquête de Paris

De retour dans la capitale, le pop up store parisien de Kiabi vient d'ouvrir ce vendredi 25 novembre 2016. Objectif ? S'implanter de façon plus [...]

Décret sur la publicité digitale : l'UDA s'impatiente

Décret sur la publicité digitale : l'UDA s'impatiente

Décret sur la publicité digitale : l'UDA s'impatiente

L'Union Des Annonceurs interpelle le gouvernement sur la publication du décret sur la transparence dans le marché de la publicité en ligne attendu [...]

L'IA est-elle l'avenir du marketing?

L'IA est-elle l'avenir du marketing?

L'IA est-elle l'avenir du marketing?

Tirer le meilleur parti de la donnée pour offrir au consommateur une expérience inédite, automatiser les actions marketing dans une dimension [...]

La Poste personnalise ses créas grâce à la data

La Poste personnalise ses créas grâce à la data

La Poste personnalise ses créas grâce à la data

Pour sa campagne " Côté Pro ", La Poste s'est appuyée sur les techniques de DCO (Dynamic Creative Optimization). Avec un but : traduire la granularité [...]