Recherche

L'e-mail de prospection se stabilise

Publié par le

Selon une étude publiée par I Base, 1 717 opérations ont été menées en France au premier semestre 2006, contre 2 074 sur la même période l'an passé. Un écart justifié par un mode de calcul différent.

  • Imprimer


Avec 1 717 opérations recensées au premier semestre 2006, l'e-mailing de prospection semble en perte de vitesse, avec une baisse de 17,2 % par rapport au premier semestre 2005. C'est ce qui se dégage de l'étude trimestrielle d'I Base. Attention cependant, pour la première fois, les échanges de base de données entre les sites, qui représentaient près de 20 % du total, n'ont pas été comptabilisés. C'est sans doute pour cette raison que le nombre d'annonceurs est passé de 624 à 564, soit une baisse de 9,6 %. La quantité d'opérations, note le rapport, est finalement sensiblement identique d'une année sur l'autre. En revanche, la différence porte sur le volume d'e-mails diffusés, plus important, et la collecte d'adresses, qui reste une priorité avant toute démarche de communication. Selon l'étude, le mois de juin a été le plus important du 1er semestre, avec 406 opérations. Les autres mois oscillent entre 250 et 300 opérations. A noter que la période janvier et février a rattrapé son retard grâce aux acteurs qui mènent une communication régulière tout au long de l'année. La finance en tête En termes de secteurs d'activité, la distribution VPC, avec 195 opérations (– 43,3 %) cède la première place au crédit banque et assurance (276 opérations, en recul de 7 %). Sur la troisième marche, on retrouve l'Hygiène-Beauté, boostée par les marques du groupe L'Oréal, en hausse de 18,7 % (187 campagnes). Suivent de près les Jeux et Divertissement (166 opérations), le Tourisme/Loisir et Média/ Entertainment (+ 73 %), avec 141 opérations chacun, et la télé communication (134). Le rapport souligne également la forte chute du secteur panel consommateurs qui, avec seulement 30 actions, est en baisse de 98 % ! Quant au top 15 des annonceurs, c'est L'Oréal qui remporte le premier prix, grâce à des marques comme Garnier, Gemey et L'Oréal Paris. Le groupe a réalisé 107 campagnes, dont 47 au premier trimestre et 60 au second. Adomos (immobilier) arrive second avec 53 opérations. Puis, un peu plus loin suivent Télé2 (36 campagnes), Unibet (35), Betandwin (33), Célio (32) et Yves Rocher (29). Pour conclure, I Base note une offre de fichiers e-mails de plus en plus vaste en France comme en Europe. Dans le classement des fichiers les plus utilisés figurent des programmes d'offres promotionnelles, comme Elisa, Astuclic ou I Base, des programmes de fidélisation (Maximiles, Edengo), des sites de jeux (Bingopoly…), des portails références dans leur positionnement (Aufeminin, CuisineAZ, Boursorama, Assurland) et des sites marchands comme CDiscount ou Pixmania.

MÉTHODOLOGIE

MÉTHODOLOGIE L'étude repose sur une pige quotidienne de 250 fi chiers e-mails et huit profi ls “piège” de membre sur chaque site étudié (quatre profi ls avec des adresses e-mails “webmail” et quatre autres avec des adresses FAI).

Céline Oziel

7 fêtes incontournables à travers le monde

7 fêtes incontournables à travers le monde

7 fêtes incontournables à travers le monde

Singles' Day, Black Friday, Thanksgiving... Découvrez les célébrations qui génèrent le plus de chiffre d'affaires à travers le globe.

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

Difficile en 2017 d'ignorer les réseaux sociaux comme composante de sa stratégie marketing. Ils sont devenus en l'espace de quelques années [...]

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

Plus que jamais à l'ordre du jour, l'expérience client " augmentée ". Voici la sélection des innovations & usages prometteurs repérés par [...]