L'achat en ligne, une pratique populaire

Publié par le

Réalisée par DirectPanel pour le compte de la Fevad, cette enquête mesure l'évolution des comportements d'achats en ligne durant les fêtes de Noël.

  • Imprimer


Principale tendance de fond : une forte démocratisation de l'achat en ligne. En particulier auprès de la population féminine (45 %), mais qui touche également tous les âges : les plus de 50 ans constituent désormais 19,6 % des e-consommateurs contre 27,8 % pour les 18-24 ans, le segment le plus actif étant celui des 25 - 49 ans (47 %). De moins en moins élitiste, le commerce électronique n'est plus l'apanage des populations urbaines, des CSP + ou des connectés en haut débit. En atteste la sur-représentation des e-shoppers de province (77 %), la présence significative des CSP - (40 %) et la forte proportion de connectés en bas débit (66 %). Autre fait marquant : 25 % d'internautes effectuaient leur tout premier achat en ligne à l'occasion des fêtes. Profil de ces néophytes : ils sont majoritairement masculins (53,1 %), âgés de plus de 35 ans (34,4 %), CSP - (43,8 %), résidant en province (77,3 %) et connectés en bas débit (74,2 %). Sans surprise, la principale motivation à l'achat en ligne reste liée à la commodité, mais l'attractivité des prix et la possibilité de les comparer contribuent au passage à l'acte. Il convient toutefois de noter que 38 % des e-shoppers ont effectué un e-achat suite à la réception d'un e-mail promotionnel ou publicitaire. Au cours du dernier bimestre 2003, les internautes ont effectué, en moyenne, 3 commandes en ligne, un internaute sur trois ayant commandé au moins 4 fois.

Des paniers bien remplis


Plutôt élevés, les montants des dépenses se situent autour de 100 à 200 euros en moyenne, mais près d'un acheteur sur trois a dépensé plus de 200 euros et près de 10 % plus de 500 euros. Vedettes de ce Noël 2003, les CD et DVD, qui ont séduit 50 % des e-acheteurs, suivis des livres (35,5 %) des billets d'avion et train (25 %). Plus surprenant, parmi les produits achetés pour la première fois en ligne, émergent des catégories plus traditionnelles telles que les outils de bricolage et jardinage (53 %), le matériel de sport (43 %) ou les meubles et objets de décoration (40 %). Enfin, il est intéressant de noter les taux de satisfaction (93 %) et d'intention de réachat en 2004 (99 %). Particulièrement élevés, ils témoignent de la maturité du e-commerce et de son pouvoir de séduction auprès des acheteurs.

Nathalie Carmeni

Autres articles

La version française de Forbes est en kiosques
La version française de Forbes est en kiosques

La version française de Forbes est en kiosques

Par

Pres un an apres la mise en ligne de forbesfr la version papier de Forbes debarque dans les kiosques francais ce vendredi octobre tiree 100000 [...]

Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z
Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z

Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z

Par

Snapchat est le reseau social prefere de la generation C est ce que revele Parole aux Jeunes une etude menee aupres de 3708 jeunes par la plateforme [...]

Acquia se renforce en data-driven marketing
Acquia se renforce en data-driven marketing

Acquia se renforce en data-driven marketing

Par

entreprise americaine Acquia specialisee dans les solutions de content management lance Journey une solution de cartographie du parcours client [...]

Webedia lance une chaîne TV dédiée à l'eSport
Webedia lance une chaîne TV dédiée à l'eSport

Webedia lance une chaîne TV dédiée à l'eSport

Par

Le groupe francais se renforce dans le secteur des jeux video competitifs apres les sites JeuxVideocom et Millenium organisation evenements [...]

Orange fait son entrée sur le marché des néo-banques
Orange fait son entrée sur le marché des néo-banques

Orange fait son entrée sur le marché des néo-banques

Par

entreprise francaise inaugure ce novembre son nouveau service bancaire mobile Orange Bank et devient ainsi le premier acteur telecom investir [...]