Recherche

L'Oréal mise sur le SoLoMo

Publié par le

Trois questions à Isabelle Cinquin, VP Global digital business development de L'Oréal.

  • Imprimer

Dans le groupe L'Oréal, 27 grandes marques déploient 150 applications mobiles dans le monde. Retour sur cette stratégie avec Isabelle Cinquin, VP Global digital business development de L'Oréal.

Marketing Direct: quel est le rôle d'une application mobile dans la relation client?

Il se décline en trois points: l'engagement, la fidélisation et la recommandation. Il faut d'abord susciter l'engagement du consommateur, l'inciter à télécharger une application grâce à des contenus ciblés et captivants, addictifs même. Quand une application crée le buzz, elle devient définitivement un accessoire quotidien de notre vie mobile.

Le SoLoMo, mariage du mobile et du social, est-il à ce point révolutionnaire?

Cela fait 25 ans que je développe des approches «direct to consumer» et CRM. Je trouve que la période actuelle est fantastique. Cela me rappelle l'époque où la télévision a transformé le marketing. C'est la première fois que les marques peuvent être vraiment créatives et en connexion directe avec le client. Sans intermédiaire. Partout où il va. Une appli est à la fois quelque chose d'universel et de totalement personnel.

Et pour L'Oréal, quelle est la prochaine étape?

Après une période de tâtonnement initial, nous apprenons à marcher. A partir de cette année, notre ambition est de devenir le best in class du SoLoMoCo, pour social, local, mobile et commercial. Une application doit rendre un service au mobinaute, lui apporter de la valeur ajoutée mais aussi générer du trafic en magasin.

R. E.

Orange devient la marque la plus "chère" de France

Orange devient la marque la plus "chère" de France

Orange devient la marque la plus "chère" de France

Le cabinet-conseil en stratégie et évaluation de marque Brand Finance valorise et compare des milliers de marques, dont les 50 plus grandes [...]