Recherche

L'ENGAGEMENT DES COMMUNAUTES SUR FACEBOOK, EN FRANCE

Publié par le

Chaque mois, Millward Brown analyse les réactions aux posts émis par le Top 20 des Fan pages de France (en langue française) regroupant le plus de fans. Pour chaque post émis par la marque sur la période étudiée, Millward Brown code notamment les «Comments» et les «Shares».

Ces indicateurs sont ensuite rapportés pour 10 000 fans (pour les Comments) et 10000 likes (pour les Shares) de manière à corriger les effets de taille des différentes communautés. Millward Brown observe que la taille de la communauté ne préfigure en rien de sa capacité à engager la conversation (Comments) et susciter l'envie de partager (Shares). A l'heure où les marques investissent massivement ce point de contact digital, la récurrence de ces observations permet de mieux comprendre les leviers de l'engagement et de l'interactivité, qui sont au coeur de l'animation d'une communauté.

L'évolution la plus marquante de cette vague d'octobre est relative à l'augmentation assez générale du nombre de partage des posts, notamment pour la page Les Lapins Crétins qui reste le leader incontesté: Haka des Lapins crétins est partagé par près de 4 500 personnes. Il est suivi d'Axe, avec la page Effet Axe, qui surfe aussi sur l'actualité et affirme son positionnement en proposant la photo d'une supporter de rugby vêtue d'une tenue All Blacks très sexy. La capacité à s'approprier l'actualité en phase avec les codes de la marque semble ainsi, a priori, être un gage de partage.

L'évolution la plus marquante de cette vague d'octobre est relative à l'augmentation assez générale du nombre de partage des posts, notamment pour la page Les Lapins Crétins qui reste le leader incontesté: Haka des Lapins crétins est partagé par près de 4 500 personnes. Il est suivi d'Axe, avec la page Effet Axe, qui surfe aussi sur l'actualité et affirme son positionnement en proposant la photo d'une supporter de rugby vêtue d'une tenue All Blacks très sexy. La capacité à s'approprier l'actualité en phase avec les codes de la marque semble ainsi, a priori, être un gage de partage.

Cette analyse concerne la période du 1er au 28 octobre 2011.

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]